Réussir vigne 23 juin 2014 à 08h00 |

Automatisation - Le Smart Oak “ copeaute ” vos vins en huit jours

L’entreprise Inozy vient de concevoir une machine pour boiser le vin, avec des copeaux, rapidement et de manière automatique. Plus besoin de goûter pour obtenir le résultat optimal souhaité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Smart Oak

Jusqu’à présent, il fallait près de deux mois, et maintes dégustations, pour obtenir un boisage satisfaisant d’un vin avec des copeaux. C’est à présent chose révolue avec la dernière innovation en date d’Inozy. Son Smart Oak est un appareil permettant le pilotage du boisage des vins en… huit jours seulement ! Constitué d’un ordinateur avec logiciel de pilotage, de capteurs d’extraction (lactones, phénols, vanilline…), d’une pompe à palettes souples et d’hydraulique, cet outil régule automatiquement l’extraction et l’agitation du vin.
L’appareil est connecté entre la cuve à boiser et une cuve tampon (10 hl pour une cuve principale de 1000 hl), via quatre tuyaux, et les copeaux sont insérés dans cette dernière. L’appareil prélève seul le vin, pour l’envoyer dans la cuve tampon. Sa pompe agite le vin environ quinze minutes toutes les deux heures, pour maintenir une extraction douce. “ Le fait d’agiter le vin accélère l’extraction des différents composés, explique Olivier Zebic d’Inozy. Mais le système d’agitation ne fonctionne pas en continu, afin d’éviter les goûts de planche. ” Lorsque le résultat est satisfaisant, l’automate renvoie le vin vers la cuve principale et prélève un nouveau volume.


Plusieurs programmes pour différents profils


En parallèle, pour pallier le risque d’oxydation provoqué par l’agitation, l’appareil inerte automatiquement le vin, via un piquage à l’azote. Il peut aussi le désoxygéner. Le logiciel contient sept ou huit programmes. L’utilisateur choisit en fonction de l’intensité d’extraction, et donc du profil qu’il souhaite obtenir. “ Pour le moment, le Smart Oak a été paramétré avec les copeaux Evoak, mais il fonctionne aussi avec les autres marques ”, rassure Olivier Zebic. Le Smart Oak mesure environ un mètre de haut, sur 50 cm de profondeur et 40 cm de large. Il se branche sur du 380 V triphasé, et de l’azote (bouteille ou réseau). Il est mobile. Il sera disponible à partir de fin juin, garanti douze mois, et vaudra 9480  euros HT.



www.smart-oak.com

Réagissez à cet article

Attention, les messages sont limités à 1000 caractères.

Caractères restants :

*Votre adresse email ne sera pas affichée publiquement dans les commentaires.

Recopiez le code :

Code de sécurité anti spam

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question