Réussir vigne 16 mars 2009 à 18h18 | Par G. Lapaque

Initiative - Une souscription pour éviter d’emprunter

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Samuel Mégnan, vigneron au domaine Aloha. "J'ai envoyé un communiqué de presse repris sur les site des Echos et j'ai proposé la souscription à tous mes clients"
Samuel Mégnan, vigneron au domaine Aloha. "J'ai envoyé un communiqué de presse repris sur les site des Echos et j'ai proposé la souscription à tous mes clients" - © Patrick Artinian

"Les banques étant apparemment frileuses, j'ai décidé de passer outre et de lancer une souscription pour la matériel dont j'ai besoin". Telle est l'idée anti-crise que Samuel Mégnan, vigneron au domaine Aloha dans les Fiefs Vendéens, vient de lancer sur son blog. Il propose aux clients et amis du domaine un "placement" à 20 % : faire tout de suite un chèque de 100 euros et retirer ensuite à la cave, en une ou plusieurs fois, 120 euros de vin. Le vigneron, installé en 2005 sur un domaine de 4 ha, espère réunir 8 à 10 000 euros pour financer un enjambeur d'occasion et des outils de travail du sol. "J'ai envoyé un communiqué de presse repris sur le site des Echos et j'ai proposé la souscription à tous mes clients".

Des initiatives similaires

Samuel Mégnan a repris l'idée de Jérôme Saurigny qui avait ainsi financé son installation dans les coteaux du layon, en 2005, en rassemblant 250 souscripteurs qui, contre 100 €, s'offraient à l'avance 18 bouteilles par an pendant 3 ans. L'opération a tellement bien fonctionné que le vigneron vient de lancer une deuxième souscription triennale. Il avait déjà suggéré cette idée à son voisin, Christophe Gallienne, installé un an au domaine de la Papinerie, dans la même appellation, qui avait lui aussi réuni 123 souscripteurs pour couvrir les frais de sa première année d'activité . "Au delà de l'intérêt pour la trésorerie, l'avantage le plus marquant, c'est l'implication des souscripteurs dans la vie du domaine" explique Jérôme Saurigny qui, chaque année, organise avec succès les portes-ouvertes des souscripteurs. "Même si l'objectif premier est d'éviter l'emprunt bancaire, je veux moi aussi impliquer les clients, les inviter, et leur permettre de suivre la vie du domaine au travers du blog" explique Samuel Mégnan.

* http://www.domaine-aloha.com
http://domaine.papinerie.over-blog.com
http://domainesaurigny.over-blog.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

ydh | 03 juin 2011 à 16:10:15

Cette initiative m'intéresse. Je voudrais lancer une souscription pour réunir 150 000 euros nécessaires à la rénovation de 2 logements, y a-t-il une procédure à respecter pour cela? Mon projet s'il se réalise permettrait de loger 2 familles aux revenus très modestes dans un bourg dynamique. L'accord de l'anah et les octrois de subventions du cg, cr et de la comcom, tout cela semble encourageant. La banque veut bien me prêter mais je ne peux pas m'endetter d'avantage, j'ai passé l'essentiel de ma vie à me serrer la ceinture pour rembourser les emprunts accéder à la propriété et donner un toit à mes enfants, les économies fondent plus vite que la banquise; s'il s'agit d'un appel à la générosité il n'en est pas moins le désir de faire avancer l'idée du droit au logement, si ce projet rapporte alors d'autres logements pourront être disponibles aux plus humbles dans autre chose que les cités hlm. merci de me répondre

ambetjos | 13 novembre 2013 à 17:53:57

J AIMERAIS AIDER MA PETITE ÉPICERIE DE VILLAGE . NOTRE EPICIERE A DU MAL A PRENDRE UN SALAIRE ET ACHETER LA MARCHANDISE ? FAUTE DE MOYENS . Il y a des travaux de restaurations ,chauffage , humidité dans sa chambre . Comment doit on faire , pour obtenir des fonds . Merci

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui