Réussir vigne 23 août 2004 à 11h44 | Par Catherine Bioteau

Viticulture - Une étude menée en Touraine montre qu´il est préférable de vendanger tard que trop tôt

Une vendange tardive des cot et cabernet franc améliore la rondeur des vins, selon l´ITV et la Chambre d´agriculture d´Indre et Loire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La Touraine participe depuis cinq ans à une expérimentation ambitieuse* visant « l´amélioration de la couleur et de la structure des vins rouges du Val de Loire ». Dans le cadre de cette étude et pour préciser l´impact de la date de vendange, quatre parcelles de cabernet franc et de cot ont été vendangées sur cinq millésimes (99 à 2003) à trois dates différentes : à J0, date optimale choisie par les techniciens (au vu des contrôles de maturité technologiques et phénoliques), à J-7 et J+7, soit 7 jours avant et après cette date. Après une dégustation comparative des différents vins obtenus, organisée en avril dernier par l´ITV et la Chambre d´agriculture d´Indre et Loire, il apparaît que quel que soit le cépage et le millésime, les lots vendangés tôt (J-7) ont toujours été majoritairement moins appréciés que les lots vendangés plus tard, à J0 et J+7, car jugés trop acides et trop verts.


Les vins J+7 ont des tanins plus fondus
Par contre, aucune préférence n´a été mise en évidence entre les lots J0 et J+7, appréciés les uns et les autres par le même nombre de dégustateurs. Par ailleurs, les deux lots présentent un profil nettement différent : les vins J0 sont préférés pour leur nez plus fruité tandis que les vins J+7, au nez plus surmuri, sont appréciés pour leur rondeur et le fondu des tanins. D´où l´intérêt d´une vendange un peu tardive si l´état sanitaire le permet.
Parallèlement, tous ces raisins et vins ont été passés au crible de l´analyse pour le dosage des anthocyanes, des composés phénoliques totaux, l´intensité colorante. Mais les cinq années n´ont pas suffi à établir des corrélations évidentes entre les teneurs des raisins et celles des vins obtenus. Les données analytiques de la maturité phénolique sont également très variables d´une parcelle à l´autre, ce qui ne facilite pas la mise en place d´un réseau de référence.
Toutes les données recueillies n´ont cependant pas encore été exploitées. L´ITV, la Chambre et la profession souhaitent poursuivre leurs travaux sur une plus longue durée.


* Étude financée par l´Onivins régional, les interprofessions et les syndicats viticoles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui