Réussir vigne 13 février 2008 à 15h49 | Par Claudine Galbrun

Viticulture mondiale - Un litre de vin génère deux kilos de gaz à effet de serre

Deux chercheurs américains ont calculé le montant des émissions de gaz à effet de serre produits par la filière mondiale du vin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La production d´un litre de vin génère l´émission de deux kilos de gaz à effet de serre selon une étude(1) sur les émissions de gaz à effet de serre de la filière vin au plan mondial, menée par Tyler Colman et Pablo Paster, deux chercheurs américains. Sur le total des émissions de gaz à effet de serre résultant de l´activité humaine, la filière vin y contribue à hauteur de 0,08 %. Ce qui peut sembler un pourcentage ridicule, soulignent les auteurs de l´étude, mais qui représente l´équivalent des émissions de gaz produites par un million de voitures en une seule année. Le transport du vin est le facteur majeur d´émissions. " Même si tous les kilomètres que parcourt une bouteille ne sont pas équivalents. " Le transport par bateau étant le mode le plus écologique, bien supérieur au camion qui est tout de même à préférer à l´avion.
Les copeaux plus favorables à l´environnement que les barriques
Pour limiter au maximum les émissions, le transport du vin en vrac devrait aussi être choisi, le vin étant ensuite embouteillé près des lieux de consommation. Mieux vaut privilégier, suggèrent les chercheurs, des modes de production biologiques même si la différence avec le système conventionnel au niveau des émissions de gaz n´est pas si importante. En vinification, utiliser des copeaux est plus favorable à l´environnement que le recours aux barriques. D´ailleurs, la solution optimale serait de ne pas employer de copeaux du tout. Pour l´amateur de vin sensible à ces questions, l´étude peut se résumer ainsi : boire un vin qui a été produit sans pesticides, conditionné en bouteille de grand format et consignée ou qui a voyagé par bateau. Et surtout recommandent les auteurs, non sans humour : que l´oenophile arrête de boire de l´eau en bouteille !
(1) L´étude " Red, White and Green : The Cost of Carbon in the Global Wine Trade " a été publiée dans la revue de l´American Association of Wine Economists.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui