Réussir vigne 18 juillet 2001 à 14h48 | Par Catherine Bioteau

Viticulture - Les anthocyanes, indices de maturité

A l´image de plusieurs régions viticoles, la Touraine améliore ses méthodes de détermination des dates optimales de vendange.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Un colloque, organisé en avril dernier à Bourgueil par la Chambre d´agriculture d´Indre et Loire, a fait le point sur le sujet et notamment sur l´utilisation des taux d´anthocyanes comme indice de maturité. Des études de terroirs effectuées au préalable avaient en effet montré que les vins les plus puissants et harmonieux de la région proviennent essentiellement de vendanges ayant des teneurs moyennes en acide malique avec un bon potentiel en anthocyanes. Depuis trois ans, le département a mis en place un réseau de quinze parcelles de cabernet franc et suit l´évolution des taux d´anthocyanes à l´approche de la maturité.
Ces trois années ont déjà apporté quelques enseignements. Les trois courbes annuelles obtenues (voir ci-dessus) montrent à chaque fois une évolution en trois phases des taux d´anthocyanes : augmentation, pallier et chute. "La durée du pallier varie en fonction de l´état sanitaire et du terroir, commente Philippe Gabillot de la Chambre. Il peut tenir plus de trois semaines sur les coteaux d´Ingrandes, par exemple, et à peine 15 jours sur les sols sableux de Saint-Nicolas." Un premier taux minimal d´anthocyanes a même été fixé : "globalement, estime le technicien, il semblerait qu´à partir du moment où le taux d´anthocyanes totaux franchit 1 g/kg de baies, il faut attendre au moins deux semaines avant de vendanger." Ce premier indice reste cependant à vérifier sur plusieurs années. Il doit également être mis en corrélation avec les critères plus classiques de maturité comme l´acidité totale, qui doit se situer vers 4,5 g/l, et avec l´état sanitaire de la vendange.
A l´avenir les expérimentateurs souhaiteraient préciser leur indice pour chaque terroir et, dans un autre registre, créer un réseau d´observation de parcelles pour l´autre cépage noble du département : le chenin.
Evolution des anthocyanes

Evolution des anthocyanes en moyenne sur les cabernets en Indre et Loire
Source : Chambre d´agriculture d´Indre et Loire

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui