Réussir vigne 24 février 2003 à 14h15 | Par Julien Huchette

Viticulture - Les analyses de sol sont encore trop peu pratiquées

L´analyse de sol est complémentaire du profil. Avant plantation elle permet de raisonner la fumure de fond et, sur vigne en place, elle assure un suivi dans le temps. Pour la fertilisation d´entretien, son intérêt est moins évident.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Partout en France, le constat est identique : les analyses de sol restent peu pratiquées. Pour Laurent Panigai du CIVC (Comité interprofessionnel du vin de Champagne), « il faut y voir un manque de questionnement des viticulteurs sur leurs sols et une valorisation imparfaite des analyses de sol sur le plan technique ». S´il y a un manque d´intérêt, c´est aussi parce que premièrement les analyses sont « imparfaites » : un sol est hétérogène et n´aura jamais l´homogénéité d´une cuve de vin. Cornelis Van Leeuwen souligne à ce titre que « les analyses montrent une variabilité de 20 à 25 % même en prenant d´extrêmes précautions lors de l´échantillonnage. Une variabilité qui est plus due à l´hétérogénéité du sol qu´aux résultats de laboratoire ». Deuxièmement parce que l´interprétation est complexe : elle nécessite en tous les cas un référentiel important, à l´échelle régionale, basée au mieux sur plusieurs dizaines d´années d´expérience.
©C. Van Leeuwen


Pourtant, même si les analyses ne sont peut être pas suffisantes pour tout raisonner avec précision, elles n´en restent pas moins un outil incontournable avant plantation pour gérer sa fumure de fond et, dans une moindre mesure ensuite, pour raisonner la fertilisation d´entretien. Concernant les éléments minéraux tels le potassium ou le magnésium, l´analyse foliaire semble, pour une grande partie des techniciens, plus pertinente. Pourtant «même avant plantation, l´analyse de sol n´est pas une généralité», indique Pascal Guilbault de la Chambre d´agriculture de Gironde. Même avec ses limites, elle permet au moins de ne pas «passer totalement à côté». Un des facteurs qui pourrait peut être expliquer en partie ce désintérêt est le fait que les entreprises de distribution s´occupent souvent aussi des analyses et des conseils. «De façon à déconnecter le technique des raisons commerciales», le CIVC a mis en place Vitisol, un logiciel qui assure le raisonnement de la fertilisation. «L´objectif était de mutualiser nos connaissances de façon à apporter un conseil adapté à chacun en fonction notamment des parcelles expérimentales. Mais cela n´a pas réussi», regrette Laurent Panigai du CIVC.

Un référentiel régional permet une bonne interprétation
Pour pouvoir être correctement interprétées, « les analyses de sol ont besoin d´un bon référentiel », indique Carole Bourdin. Et d´un référentiel régional. « On ne peut avoir les mêmes taux de matière organique à Bordeaux (autour de 2 %) et dans le Languedoc-Roussillon (1 à 1,5 %). Il faut se décomplexer avec les taux de matière organique bas et ne pas partir « comme des fous », c´est à dire ne pas apporter trop de matière organique d´un seul coup. » A ce jour, on peut considérer qu´il existe deux grands types d´analyses de sol : les analyses classiques (physico-chimiques) et les analyses biologiques. Les premières, jugées obsolètes par certains et vouées à leur origine à la « grande culture », présentent l´avantage d´être dotées d´une codification, « donc faciles en terme d´interprétation ». Les deuxièmes manquent de référentiel et semblent, en tous les cas aujourd´hui, d´un intérêt limité.

ººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººº
Cet article est extrait du dossier de Réussir vigne du mois de Janvier 2003 (nº83) intitulé «  Le sol, cet inconnu...  » Les méthodes existent : profils et analyses. Cependant, constate la revue, « le sol ne bénéficie pas de toutes les attentions qu´il mériterait. Sa connaissance permet pourtant de faire des économies : les erreurs à la plantation sont coûteuses et difficiles à corriger. »
ººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººººº

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui