Réussir vigne 21 novembre 2003 à 16h37 | Par Steven Le Quellenec

Viticulture - L´Inra s´explique sur la reprise des essais OGM en plein champ

Suite à sa décision de reprendre les essais de vignes OGM en Alsace contre le court-noué, l´Inra prône le dialogue et justifie son choix.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´Inra réalise actuellement un tour de France afin d´expliquer et de légitimer la reprise de ses essais de vignes OGM en Alsace. « La lutte contre le court-noué vise les nématodes, vecteurs du virus responsable de la maladie. Après vingt ans de recherches infructueuses de solutions naturelles, l´Inra a décidé de tester des plants transgéniques résistants à ce virus. Les essais interrompus en 1999 vont reprendre et l´étape d´expérimentation en plein champ s´avère indispensable », explique Guy Riba, directeur scientifique plantes et produits du végétal de l´Inra Paris. « Les essais à l´étranger sont encouragés, notamment aux États-Unis et en Allemagne. Si la recherche française sur les OGM est freinée ou stoppée, on pourrait voir dans quelques années des plants transgéniques étrangers alimenter le marché viticole français. »
La reprise des essais et la plantation des plants, actuellement gardés en serre à Colmar, ont été décidées en janvier dernier par l´Institut. Cette décision fait suite au rapport d´un groupe de travail constitué pour l´occasion de professionnels de la filière, de chercheurs et de « citoyens ordinaires ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui