Réussir vigne 17 décembre 2001 à 10h40 | Par Julien Huchette

Viticulture - Adoption définitive du «contrat vendanges»

La Confédération nationale des producteurs de vins et eaux de vie de vin à appellations d´origine contrôlées (Cnaoc) se félicite de l´adoption définitive du « contrat vendanges » dont elle est à l´origine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Ce dispositif devrait permettre de résoudre, en partie, le manque de main-d´ouvre dans les vignobles. Les salariés en congés payés et les fonctionnaires pourront désormais participer aux vendanges en toute légalité. De plus, l´exonération des charges augmentera d´autant la rémunération des vendangeurs.
A noter que ce « contrat vendanges » n´est valable qu´un mois maximum mais un salarié pourra recourir à plusieurs contrats successifs, sans pour autant excéder deux mois sur une période d´un an.
C´est pour remédier à ce déficit de personnel dans les vignobles que la Cnaoc avait sollicité les élus de l´Association nationale des élus du vin (Anev). Après s´être réunis, le texte de l´amendement a été mis au point, présenté devant l´Assemblée nationale puis adopté en séance le 25 octobre dernier. En votant le 14 novembre 2001, dans les mêmes termes que les députés, les sénateurs ont permis une adoption définitive de l´amendement du « contrat vendanges ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui