Réussir vigne 19 novembre 2004 à 17h07 | Par Claudine Galbrun, Marion Ivaldi

Vins de table et de pays - Plus de non vins pour amortir la crise

Le ministère de l´Agriculture a autorisé, pour cette campagne, le relèvement de 10 hl/ha des plafonds de rendement des vins de table et de pays. Autant de volumes supplémentaires destinés à la production de non vins.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Hervé Gaymard a autorisé le 6 octobre le relèvement de 10 hl des vins de table et vins de pays, validé le même jour par le Conseil de direction de l´Onivins. Le ministre a précisé les modalités de mise en oeuvre de cette mesure. Elle s´applique au rendement maximum des « vignes autres » dans les exploitations produisant des vins de pays, des vins d´appellation d´origine, des vins délimités de qualité supérieure et des vins d´appellation d´origine contrôlée. Pour les vins de table et autres produits viti-vinicoles, c´est le rendement agronomique qui sera majoré de 10 hl. Enfin les syndicats de défense des vins de pays peuvent demander à ce que le rendement maximum autorisé serve de base de calcul.
©B. Compagnon - Archives


Une campagne qui promet d´être délicate
Cette mesure vient à point nommé pour favoriser la gestion d´une campagne qui promet d´être délicate. Les prévisions de l´Onivins au premier octobre tablaient sur un volume total de 58,5 millions d´hectolitres. Et même si l´Office s´emploie à relativiser ce nombre, rappelant que dans un passé récent soit en 1999, la récolte avait atteint 63 millions d´hl, mieux vaut se préparer à la gestion d´une campagne excédentaire par rapport à la capacité d´absorption des marchés et donc par là même difficile. La réflexion à ce sujet aurait d´ailleurs commencé dès le mois de juillet. Seulement les pistes possibles à suivre pour tenter d´amortir la crise qui s´annonce sont maigres. Car, ne pourront être retenues que les solutions économes en deniers publics, contexte budgétaire oblige. Inutile donc de compter sur la moindre aide directe au vigneron. Et même si les professionnels en ont fait la demande, ils ont néanmoins insisté sur l´intérêt que pourrait procurer une augmentation des débouchés vers les non vins (moûts concentrés, jus de raisin) passant par un relèvement des plafonds de rendement des vins de table et de pays de 10 hl/ha.
Un intérêt vite compris par les pouvoirs publics puisque cette mesure ne coûte rien au budget national, nécessitant simplement une modification de trois textes réglementaires : le décret général des vins de pays, le décret horizontal des vins AOC (pour le cas des exploitations mixtes) et le décret de mise sous conditions de rendement des aides communautaires. Ce relèvement de 10 hl/ha se fera à la condition que ces volumes alimentent le seul débouché des non vins. « On ne touchera pas ainsi au rendement vinifié. Mais cette mesure permettra de maintenir une valorisation satisfaisante en vins de pays de qualité, de valoriser le surplus de rendement tout en ne pénalisant pas le revenu principal de l´exploitation », indique l´Onivins. Selon de premières estimations, entre 500 000 et 1,5 million d´hl pourraient ainsi rejoindre cette destination. Par ailleurs, cette mesure permet de « remettre une offre française sur le marché », explique l´Onivins, l´essentiel des moûts utilisés en France provenant d´Espagne ou d´Italie. Ainsi le relèvement permet, en plus, d´ouvrir de nouveaux marchés à la viticulture française. Le 6 octobre, ne restait plus que le décret d´application paraisse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui