Réussir vigne 26 novembre 2001 à 17h37 | Par C. G.

Vins de marque - Marque/AOC, même combat ?

Faut-il opposer la marque à l´AOC ? René Renou, président du comité des vins de l´Inao, répond : « Personne n´est obligé de faire de l´AOC. » Ceci étant dit, l´AOC n´est pas un signe de qualité mais un système de production, comme le souligne Jean-Marie Barillère, directeur général de Mumm.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Aujourd´hui, le consommateur est roi. Il veut un bon produit. Il se fiche de savoir comment il a été produit. On ne résoud pas un problème de mise en marché en réglant un problème de production. L´AOC est un bien collectif que l´on peut comparer à la Sécu.Tout le monde vit dessus, les bons et les mauvais. Où est la responsabilité individuelle ? L´AOC va ainsi à l´encontre des investissements à long terme que demande une marque. » Et comparer ce concept à une marque collective est abusif, estime encore Jean-François Berger, du CFCE. « Ce n´est pas parce que l´on fera mieux connaître le concept d´AOC que l´on en vendra plus. L´AOC relève trop d´une culture de production et pas du tout d´une culture de marketing. Par contre, il est bon qu´au sein d´une AOC, on puisse identifier un produit portant un nom particulier. Pour autant, une marque qui engloberait à la fois bordeaux et bourgogne ne serait pas crédible. » La chose est entendue : l´AOC ne suffit pas. Ou ne suffit plus.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui