Réussir vigne 02 mai 2005 à 17h41 | Par Propos recueillis et traduits par Marion Ivaldi

Vin et société - « Il faut favoriser la prévention » affirme Rudolf Nickenig du Copa/Cogeca

La commission européenne s´est emparée du sujet vin et société et prépare des propositions pour la fin de l´année 2005. Entretien avec Rudolf Nickenig, président de la Commission vin et santé du Copa/Cogeca (1).

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Quelle est la position du Copa/Cogeca sur cette problématique vin et santé ?
Rudolf Nickenig : Les vignerons européens souhaitent que les consommateurs boivent leur vin sans mettre en danger leur santé. Il est indispensable de les informer sur les avantages d´une alimentation saine combinée à une consommation modérée de vin. Ils doivent également être avertis des dangers provoqués par l´abus d´alcool. Nous pensons que les réglementations sévères et prohibitives, comme celles pratiquées dans les pays scandinaves, encouragent le marché noir et les comportements de consommation dangereux. C´est pourquoi, nous apportons, aux politiques, notre coopération basée sur des principes de responsabilité personnelle, d´éducation et de prévention.
Selon vous, quel est l´objectif de la Commission européenne ?
R. N. : C´est difficile à dire. A l´évidence, certaines forces sont contre une politique de prévention et soutiennent la mise en place d´une législation. Plusieurs idées émergent : augmentation des prix des boissons alcoolisées par la taxation, restriction de la publicité. Nous espérons convaincre la Commission que c´est une mauvaise solution.
Que pensez-vous de l´idée d´avoir une législation européenne sur l´alcool ?
R. N. : Dans le cas des habitudes de consommation d´alcools et de vins, chaque pays a sa propre tradition et ses propres habitudes de consommation. C´est pourquoi, je pense que la Commission a tord d´essayer d´harmoniser la législation sur l´alcool dans les pays membres. Elle devrait plutôt prendre en considération les particularismes de chaque État membre et favoriser la prévention et de l´éducation.
Comment communiquer sur une consommation modérée d´alcool ?
R. N. : Je ne peux pas donner de réponse universelle, si ce n´est que nous devons expliquer que la consommation modérée est une consommation responsable basée sur des faits scientifiques. Cette communication doit toujours s´accompagner d´indications sur les risques inhérents à une consommation abusive d´alcool. »
(1) : Comité des organisations professionnelles agricoles (Copa) et confédération générale des coopératives agricoles (Cogeca)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui