Réussir vigne 22 octobre 2004 à 07h29 | Par Steven Le Quellenec

Vignoble français - Un point zéro pour suivre les évolutions des maladies du bois

L´Observatoire national des maladies du bois a dressé un premier bilan de l´état du vignoble français. Un point de départ nécessaire pour suivre les évolutions des maladies et mener en parallèle des essais de traitements préventifs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Lancé à titre expérimental dans quelques régions pilotes en 2002, l´Observatoire national des maladies du bois, regroupant les partenaires techniques de la filière (ITV, Inra, Chambres, syndicats, interprofessions.) et placé sous l´égide de l´Onivins, a été étendu en 2003 à l´ensemble du vignoble national pour une durée de trois ans. En juin dernier, les premiers résultats sont tombés mais il faudra encore attendre avant d´évaluer la progression des maladies. Benoît Herlemont, du SRPV Aquitaine (Service régional de la protection des végétaux), précise ainsi que « ces premiers résultats 2003 constituent véritablement un état des lieux de la présence des maladies du bois dans le vignoble français : c´est le " point zéro " de l´observatoire ». Toutefois, les quelques chiffres récoltés en 2002 de façon disparate sur la France, indiquent qu´il y a eu moins de symptômes en 2003 par rapport à 2002, mais « cette baisse s´explique par les fluctuations naturelles de l´expression des symptômes des maladies du bois ».
©DR Tous cépage confondus, 65% des parcelles observées


La synthèse nationale de l´observatoire 2003 indique que, tous cépages confondus, 65 % des 454 parcelles observées présentent au moins un symptôme de black dead arm et/ou d´esca (symptômes regroupés) et 55 % d´entre elles au moins un symptôme d´eutypiose. Plus précisément, 3 % des ceps observés extériorisent en moyenne les symptômes de l´eutypiose et 1,7 % ceux du black dead arm et/ou de l´esca. Toutefois, la sensibilité diffère entre cépages. De 0,2 à 20 % des ceps sont en effet atteints d´une maladie selon le cépage. L´ugni blanc extériorise par exemple des symptômes d´eutypiose pour plus de 20 % des ceps. Et la synthèse de l´observatoire de préciser que l´ugni blanc, le chenin et le sauvignon constituent les cépages les plus sensibles à l´eutypiose. Pour le black dead arm et l´esca, les cépages les plus sensibles sont le sauvignon, le cabernet sauvignon, le chenin, l´ugni blanc et l´auxerrois.
L´objectif premier de cet observatoire est donc d´apprécier l´évolution de l´expression des symptômes et de mesurer les conséquences de l´interdiction de l´arsénite de sodium. Dans un second temps, il pourra permettre de vérifier l´intérêt des mesures prophylactiques et de contribuer à la validation d´hypothèses sur l´épidémiologie de ces maladies. Premières hypothèses qui seront dès cette année formulées en collaboration avec l´Inra et qui porteront sur les relations qui pourraient exister entre le pourcentage d´attaques des maladies du bois et les divers facteurs répertoriés comme la vigueur ou l´âge de la parcelle.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui