Réussir vigne 15 juillet 2002 à 15h03 | Par Catherine Bioteau

Vendanges mécaniques - Comment organiser son chantier de tri

Les tables de tri améliorent nettement le tri de la vendange,
surtout lorsqu´elles sont placées après l´érafloir, selon un essai mené sur merlot et cabernet franc en Gironde.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Comment s´organiser pour trier le plus efficacement possible une vendange mécanique ? Faut-il une table de tri en plus de l´érafloir ? Que valent les tables de tri vibrantes ? Dans quel ordre positionner ces appareils ? L´ITV et la Chambre d´agriculture de Gironde ont testé sur des vendanges homogènes de merlot noir et de cabernet franc (millésimes 98 et 99), l´efficacité de cinq chaînes de réception différentes, combinant un, deux ou trois équipements de tri, à savoir : un érafloir seul, un érafloir précédé d´une table de tri, un érafloir suivi d´une table de tri, une table vibrante (Triviti) suivie d´un érafloir, et enfin la même table vibrante suivie d´une table de tri linéaire, puis d´un érafloir. Ces tables vibrantes ont été conçues pour améliorer la répartition de la vendange sur les tables de tri, mais s´utilisent souvent en pratique comme une petite table de tri.
« Dans tous les cas, le pourcentage de débris éliminés par le tri avant ou après éraflage n´est pas négligeable, estime Jean-Michel Marron de la Chambre d´agriculture.

L´érafloir ne permet pas l´élimination totale des déchets
Le tri sur table a augmenté l´efficacité du nettoyage de la vendange de 20 à 30 % par rapport à un simple éraflage en 98 et de 57 % en 99 sur un cabernet franc à l´état sanitaire médiocre. « Un érafloir, aussi bien réglé qu´il puisse l´être, ne permet pas, en effet, l´élimination totale des déchets. La table de tri trouvera donc d´autant plus sa place que la vendange sera « sale » , c´est à dire riche en débris végétaux, ou pourrie. Par contre l´ajout d´une table diminue le débit de la chaîne de tri.
« La nature des déchets varie suivant que l´on place la table de tri avant ou après l´éraflage, poursuit Jean-Michel Marron. Avant éraflage, on trie surtout les feuilles, les baies altérées et des débris divers, après éraflage, ce sont surtout des débris de rafle et de pétiole. « Lors des essais girondins, les meilleurs résultats ont globalement été obtenus en plaçant la table de tri après l´érafloir, notamment sur le merlot pour les deux millésimes et sur le cabernet franc en 99.
©Matevi

Les tables vibrantes apportent un plus
Les tables vibrantes offrent également un intérêt. Placées en début de chaîne de tri avant l´éraflage et utilisées comme table de tri, « elles ont permis un égouttage supplémentaire et une bonne répartition de la vendange « , estime Jean-Michel Marron, sans nécessité de beaucoup de main- d´ouvre. « Elles ont notamment apporté un plus sur le cabernet franc de 98, vendange mûre et saine, pour lequel la modalité table vibrante + table de tri + érafloir a été la plus efficace.
A noter que les pertes de vendange liées au tri ont été estimées à 0,2 % soit 4 kg de raisins sur 2 tonnes de récolte seulement, et au surcroît de mauvaise qualité.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui