Réussir vigne 02 juillet 2014 à 08h00 | Par Isabelle Montigaud

Un effeuillage précoce pour maîtriser le botrytis

Un effeuillage dès la nouaison combiné à deux traitements anti-botrytis donne de très bons résultats pour maîtriser la pourriture grise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Outre son intérêt vis-à-vis du botrytis, l’effeuillage 
précoce blesse moins les grappes.
Outre son intérêt vis-à-vis du botrytis, l’effeuillage précoce blesse moins les grappes. - © IFV-Sud-Ouest

L'intérêt de l'effeuillage sur la limitation du développement de la pourriture grise n'est plus à démontrer. " La meilleure efficacité de cette opération se situe à la nouaison afin d'aérer la zone fructifère. Un effeuillage à cette période permet également de faciliter la pénétration des traitements anti-botrytis effectués en complément, la quantité de produit retrouvée sur les grappes étant supérieure d'environ 50 % pour un rang effeuillé par rapport à un rang non effeuillé ", souligne Éric Serrano, ingénieur à l'IFV.
" Par ailleurs, ajoute-t-il, avec un effeuillage à cette période, la repousse des entre-coeurs aboutit à un recouvrement de 50 % environ des grappes dégagées, et ce dans les deux semaines qui suivent l'opération. Ces repousses compensent partiellement la suppression des feuilles. " Il faut ajouter qu'avec une exposition progressive au soleil, l'effeuillage précoce entraîne peu de risques d'échaudages ce qui n'est pas le cas des effeuillages plus tardifs à la fermeture de la grappe ou proche de la véraison quand la baie exposée brutalement aux fortes chaleurs peut subir des brûlures.


Confirmation par des essais dans l'Aube


La chambre d'agriculture de l'Aube a réalisé sur ce thème des essais en 2013 (année particulièrement sensible pour le botrytis) qui confirment l'intérêt d'un effeuillage précoce (stade 31 baies à taille de petits pois) pour limiter le développement du botrytis.


Moins de risques de blessures sur grappes


Plusieurs modalités étaient comparées : une avec un traitement anti-botrytis, une avec un traitement anti-botrytis et un effeuillage, une avec deux traitements anti-botrytis et un effeuillage et une avec deux traitements anti-botrytis. " Les meilleurs résultats ont été obtenus avec un effeuillage précoce et deux traitements anti-botrytis (4,7 % d'intensité et 14 % de grappes touchées), la modalité avec un effeuillage et un traitement anti-botrytis étant plus impactée (10 % d'intensité et 38 % de grappes touchées) mais moins que la modalité avec un seul traitement anti-botrytis (12 % d'intensité et 40 % de grappes touchées). Par ailleurs, un effeuillage (mécanique) à cette période apparaît moins risqué vis-à-vis de potentielles blessures sur grappes ", explique Dimitri Skoutelas de la chambre d'agriculture de l'Aube.



Pour en savoir plus :

Itinéraires n° 20 sur l'effeuillage de la vigne (http://www.vignevin-sudouest.com/publications/fiches-pratiques/documents/collection-itineraire-effeuillage-20.pdf)

Repères

. Un effeuillage sur une face d'un rang occasionne une suppression de 3 à 17 % des feuilles du cep.
. Un effeuillage sur deux faces d'un rang peut supprimer jusqu'à 36 % de la surface foliaire du cep.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui