Réussir vigne 22 novembre 2007 à 11h35 | Par M. -N. C.

Se convertir en douceur au désherbage mécanique

BIEN CHOISIR >> Différents paramètres agronomiques interviennent pour déterminer le matériel de désherbage mécanique sous le rang.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
LA CONVERSION VERS LE DÉSHERBAGE MÉCANIQUE suppose d’y aller progressivement et surtout de ne pas confondre travail du sol et désherbage mécanique. Dans ce cas, seuls les 10 premiers centimètres du sol sont concernés.
LA CONVERSION VERS LE DÉSHERBAGE MÉCANIQUE suppose d’y aller progressivement et surtout de ne pas confondre travail du sol et désherbage mécanique. Dans ce cas, seuls les 10 premiers centimètres du sol sont concernés. - © DR
“Même si l’alternative mécanique au désherbage chimique est plus coûteuse, les viticulteurs ont raison de s’interroger, explique Laurent Dartigoeyte, de la chambre d’agriculture de la Gironde, car les retraits de molécules ne sont pas terminés et les difficultés de désherbage risquent d’augmenter. L’alternance des matières actives sera plus difficile avec des risques plus importants d’inefficacité comme sur vulpins en grandes cultures ”. Travailler seulement ravailler sur 10 cm La conversion doit se faire progressivement en fonction de certains paramètres. D’abord, il ne faut pas confondre travail du sol sous le rang et désherbage mécanique. Inutile de travailler le sol sur 30 cm, ici l’enjeu est de travailler seulement les 10 premiers centimètres afin de mettre à nu les racines des adventices. Le tout sans abîmer bien sûr les racines superficielles de la vigne. Connaître la texture, la structure et les hétérogénéités intra-parcellaires sont indispensables pour choisir le matériel. Une visite et une démonstration du constructeur devraient s’imposer. Un seul outil n’est pas toujours suffisant sur une même exploitation et sur un même millésime. Un outil donnera satisfaction dans des conditions précises de type de sol ou des conditions d’hygrométrie du sol, qui sont des paramètres très variables. En définitive, un même outil peut faire du mauvais travail en février et être excellent en juin, ou être performant sur la butte de graves et ne rien désherber sur les bas-fonds argileux
M. -N. C.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui