Réussir vigne 30 juillet 2004 à 17h28 | Par Claudine Galbrun

Réforme des AOC viticoles - Faut-il réformer l´agrément ?

Faut-il réformer en totalité le système des AOC ou simplement revoir les conditions d´agrément des vins ?
Les régions s´interrogent.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dans toutes les réunions régionales et les assemblées générales, il n´est question que de la proposition de réforme du système AOC, lancée par l´Inao. Mais certains se demandent s´il est réellement nécessaire de rebattre toutes les cartes et s´il ne suffirait pas simplement d´appliquer les textes existants, notamment ceux concernant l´agrément des vins ou de les remanier quelque peu pour renforcer leur efficacité et par là même, la qualité des vins.

« Qu´on en finisse avec l´agrément social pour aller vers un véritable agrément économique serait une bonne chose », estime l´Afed (Association française des embouteilleurs-distributeurs). « Aujourd´hui, l´agrément tel qu´il est pratiqué n´est pas considéré comme sérieux sur un plan international. Les observateurs et journalistes étrangers nous posent souvent la question : où est l´élitisme revendiqué par l´AOC quand 98 % des vins, voire plus, sont agréés ? », souligne encore l´Afed.

Certains d´ailleurs s´interrogent : peut-on, en matière d´agrément des vins AOC être juge et parti ? Est-il acceptable que l´Inao édite les règles dont il se charge également de contrôler l´application. « La consanguinité entraîne forcément des dérapages », fait-on remarquer et notamment du laxisme. Et de se demander s´il ne serait pas nécessaire que l´Inao délègue à un organisme tiers et indépendant toutes les fonctions liées à l´agrément.
D´autres aussi se demandent s´il est bien nécessaire de procéder à un agrément chez tous les vignerons.
« On peut se demander pourquoi dépenser autant d´argent pour un si piètre résultat, indique Jacques Berthomeau. Mieux vaudrait pratiquer des sondages chez les vignerons qui posent problème. Ceux qui ont des signatures n´ont pas besoin de l´agrément. S´ils ne signent pas de la qualité, ils se tuent eux-mêmes. Plutôt que d´avoir un système général, adaptons-le à la maturité de chacun vis-à-vis de l´AOC. »

Sans avoir forcément attendu les propositions du président de l´Inao, les grandes régions d´appellation ont déjà commencé à réfléchir. Qui à un agrément de l´exploitation, qui au renforcement des règles existantes, au suivi aval de la qualité. Le débat ne fait que commencer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui