Réussir vigne 16 septembre 2013 à 11h20 | Par Benoît Velut

Quand couper ? - Contrôles matu : quelques rappels

Quand récolter telle ou telle parcelle ? Eternelle question…surtout lors d'une année aussi hétérogène que 2013. Alors que les contrôles maturité se poursuivent au vignoble, petit rappel des outils à disposition pour piloter les vendanges.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sucres, acidité, polyphénols...beaucoup de paramètres sont mesurables.
Sucres, acidité, polyphénols...beaucoup de paramètres sont mesurables. - © P. Cronemberger

Première règle : bien prélever !



Toute analyse n'a de sens que si elle est représentative, d'où l'intérêt de prélever un bon échantillon de raisin. Deux techniques ont pignon sur rue :



  • Le prélèvement baie par baie : 200 baies par parcelle, à tous les niveaux du cep et de la grappe. Pour gagner du temps, il est possible de prélever 5 baies par grappe, en les choisissant de manière aléatoire. Pas si simple…on est toujours tenté de prendre la plus belle baie, ou la plus simple d'accès !

 

  • Le prélèvement en grappe entière : 15 à 20 grappes par parcelle, de toute taille et de tout niveau de maturité, à tout niveau du cep, de chaque côté de l'interligne. Cette méthode présente l'avantage d'être très rapide et de permettre une évaluation du poids des grappes et du niveau de botrytis, mais la représentativité est moindre.

 

Evaluation de la maturité technologique

C'est le "minimum syndical" : l'analyse des sucres (en général par réfractométrie) et de l'acidité (dosage à la soude avec BBT). Tout à fait réalisables à la maison sans être un grand chimiste !

La dégustation des baies

De plus en plus d'organismes techniques proposent des protocoles fiables pour évaluer la maturité en dégustant les baies. Il est nécessaire de s'approprier la méthode auparavant, mais l'expérience s'acquiert rapidement.

 

Les méthodes de laboratoire

- La maturité phénolique par la méthode CSAV, qui permet de suivre l'évolution des anthocyanes,

- La maturité phénolique par la mesure de l'indice de Glories, qui permet de quantifier précisément la quantité, la qualité et l'extractibilité des polyphénols

- L'Aw, qui évalue le degré de dégradation des parois cellulaires

- Les capteurs optiques, piétons ou de laboratoire (Dyostem, Multiplex, Spectron…), qui permettent d'évaluer un grand nombre de paramètres utiles pour décider de la date de récolte.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui