Réussir vigne 15 janvier 2009 à 15h19 | Par I. Montigaud

Protection du vignoble - Bientôt un pyrèthre naturel

Avec le retrait programmé de la roténone, les viticulteurs bio attendent désormais avec impatience l’autorisation de produits à base de pyrèthres naturels pour lutter contre la cicadelle de la flavescence dorée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Grillure des feuilles provoquée par la flavescence dorée. Un nouveau produit pour la viticulture bio est en passe d’être homologué.
Grillure des feuilles provoquée par la flavescence dorée. Un nouveau produit pour la viticulture bio est en passe d’être homologué. - © Jean-Charles Gütner

Le retrait de la roténone, seul produit autorisé contre la cicadelle de la flavescence dorée en viticulture bio serait  désormais une affaire de mois. « La directive 2008/317/CE du 10 avril 2008 permet néanmoins le maintien des autorisations sur vigne, pommiers, poiriers, pêchers, cerisiers et pomme de terre au maximum jusqu'au 30 avril 2011 et un délai d'utilisation jusqu'au 30 octobre 2011 » explique Jacques Grosman, expert vigne au SPV. Une préparation à base de pyréthrines naturelles (Pyrevert) est en attente d'homologation.

Efficacité supérieure à la roténone

Ce produit, devrait dans l'attente d'un avis définitif de l'AFSSA bénéficier d'une nouvelle dérogation pour 2009 comme cela été le cas en 2008. Pyrevert, explique Marc Loison, de la société Samabiol qui développe cette nouveauté, « est en fait une extraction de fleurs de pyrèthres en provenance du Kenya. Comme pour tous les pyrèthres, cette spécialité agit sur le système nerveux des insectes avec un effet de choc mais surtout elle est photodégradable sous 48 heures ». Côté efficacité, Samabiol, précise que les essais conduits dans le cadre du dossier d'homologation montrent que les résultats sont supérieurs à la roténone et proches de la référence chimique. Des essais conduits par le service de la Protection des Végétaux en 2008 devraient permettre de mieux encadrer la lutte obligatoire contre la cicadelle de la flavescence dorée, « nous avons comparé ce nouveau produit à la référence Karaté Zéon et nous avons travaillé trois stratégies de lutte avec des positionnements différents » explique Jean-Michel Trespaillé-Barrau, coordonnateur des expérimentations cicadelles au sein du service de la Protection des Végétaux. Les résultats seront disponibles dans quelques mois. A suivre.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui