Réussir vigne 30 décembre 2002 à 15h40 | Par J. Huchette

Produits phytosanitaires - De nombreuses étiquettes apposées sur les emballages ne sont pas conformes

Une étude du Ministère de l´agriculture montre que les étiquettes de produits phytosanitaires sont encore loin d´être entièrement conformes à la réglementation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Selon une étude réalisée par le ministère de l´Agriculture, les étiquettes apposées sur les emballages de produits phytosanitaires ne sont pas toujours conformes aux autorisations de mise en marché (AMM). L´étude a porté sur un échantillon de plus de 830 spécialités commerciales dans plusieurs régions. 251 d´entre elles avaient des étiquettes non conformes à la décision d´AMM : « dans 17 % des cas, le symbole est erroné et dans 82 % des cas les phrases de risques (qui explicitent le classement du produit en détaillant les dangers potentiels) sont manquantes ou erronées. » Les fiches de données sur la sécurité ne sont qu´exceptionnellement proposées aux professionnels agricoles. Pire, elles semblent curieusement peu intéresser la profession : « ces fiches ne sont ni demandées par le client, ni proposées par le distributeur... ». Si les fiches de données de sécurité ne sont pas mises en évidence sur l´emballage, elles restent (depuis le 1er janvier 2001) disponibles sur le site internet de l´Union des Industries de la Protection des Plantes (www.uipp.org), ce qui ne facilite pas l´accès à l´information et qui, de plus, a un coût.

Manque de conseils concernant la protection
L´étude met également l´accent sur le manque de conseils concernant la protection : « concernant les fiches de données de sécurité, dans 88 % des observations, la manipulation des produits ainsi que les caractéristiques des équipements de protection individuelle ne sont pas précisées ». Les données portant sur la toxicité (notamment la toxicité chronique) sont, selon l´étude, insuffisantes. « De plus, concernant la solidité de l´étiquetage sur l´emballage, sur 200 spécialités, il s´agit de manchons (étiquettes thermo collées) qui n´adhèrent pas à l´emballage (55 % des étiquetages sont considérés comme « fragiles »), ou d´étiquettes dépliantes. Dans les deux cas, cela offre un danger de perte d´informations. » Pour 208 spécialités commerciales, estime l´étude, le défaut de clarté ou le manque de lisibilité est manifeste.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui