Réussir vigne 05 décembre 2007 à 18h55 | Par M. Ivaldi

Plan de modernisation - La CCVF veut sortir du "conservatisme"

Abonnez-vous Réagir Imprimer
"Nous voulons sortir du conservatisme qui fait vivre 20% de la production française et faire des propositions nouvelles et constructives au ministère de l'agriculture dans le cadre de la réflexion sur le plan de modernisation" indique Denis Verdier, président de la Confédération des coopératives viticoles françaises (CCVF). Ce dernier craint qu'il "ne sorte pas grand chose" de la réflexion engagée dans le cadre du plan. Sur la question de la gouvernance, il souhaite la fusion des interprofessions par bassin. "Il faut aussi un lieu d'arbitrage national entre bassin" poursuit-il. Le renfort du service marché de Viniflhor compte également parmi les propositions de la CCVF car "il assure la transparence du marché". Pour améliorer la compétitivité des entreprises, Denis Verdier plaide en faveur d'un assouplissement des règles de production : la fin de la limitation des rendements en vin de table et une augmentation de 10 hl/ha sur les vins de cépage. Il insiste également pour que soit utilisé les copeaux en vins de pays et vins d'AOC régionales et milite pour l'autorisation de la désalcolisation. Enfin, il soutient la création d'un fonds d'investissement, projet sur lequel il travaille en partenariat avec l'AFED, a-t-il indiqué.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui