Réussir vigne 25 septembre 2014 à 08h00 | Par Ludovic Vimond

Pellenc : stratégie full-liner

Le constructeur du Vaucluse poursuit sa stratégie pour devenir un full-liner et un leader du machinisme vitivinicole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pellenc

Pellenc a opté pour une stratégie multiple incluant le développement du réseau, la croissance interne et la croissance externe. Sur ce dernier point, le rachat du spécialiste du matériel de cave Pera annoncé à l’occasion du Sitevi 2013 a déjà porté ses fruits, les deux entités et leurs réseaux historiques s’apportant des ventes mutuellement.

Dernièrement, le rachat du constructeur Lauprêtre, rebaptisé Pellenc HD (pour haute densité), ajoute une nouvelle corde à son arc, en intégrant à l’offre du Vauclusien une gamme de tracteurs enjambeurs et de machines à vendanger adaptées au vignoble étroit.

La présence de Pellenc sur certains secteurs incluant des vignobles étroits comme le Bordelais (Médoc, Saint-Emilion, etc.) devrait permettre de développer l’activité du site de production d’Igé (Saône-et-Loire), sur des secteurs sur lesquels Lauprêtre était peu présent : l’essentiel des 35 tracteurs enjambeurs vendus en 2013 était en effet localisé sur la Bourgogne. Pellenc réfléchit sérieusement à installer une base en Champagne, d’autant plus que ce vignoble songe de plus en plus à la vendange mécanique. Des transferts de savoir-faire ont déjà commencé entre le site d’Igé, où Pellenc a conservé une petite équipe en recherche & développement, et celui de Pertuis. Le fruit de cette collaboration sera visible dès le Vinitech prochain, où Pellenc présentera un tracteur enjambeur trois roues sous ses couleurs et incluant des technologies Pellenc. La gamme de tracteurs enjambeurs devrait progressivement évoluer au cours de l’année 2015 : certains enjambeurs quatre roues à voie variable présenteront le système de direction Easy Turn inauguré sur les machines à vendanger Optimum.

Par ailleurs, une nouvelle gamme de machines à vendanger adaptées aux vignes étroites pourrait voir le jour à l’horizon 2016.

 

Au plus près des clients

Pellenc entend également renforcer son réseau en créant des filiales de distribution. Après Pellenc Languedoc Roussillon, le Vauclusien a créé Pellenc Bordeaux-Charentes, qui devrait compter pour les vendanges 2015 cinq bases, trois issues de concessions et agences existantes et deux construites ex-nihilo. Cette stratégie de distribution par ses propres filiales vise à « offrir aux clients un service par des personnes pointues et bien formées, et en retour d’être à l’écoute et de remonter les besoins du terrain », justifie Jacques Servoles, responsable marketing machines à vendanger Pellenc.

Hors de nos frontières, le développement du réseau se poursuit avec la création d’une filiale en Afrique du Sud en mai dernier.

 

Pellenc à 100 % Somfy

Déjà détenteur de 47,23 % de Pellenc SA depuis 2011, Somfy Participations a conclu un accord portant sur l’acquisition par la branche d’investissement de Somfy de la nue-propriété de l’ensemble des titres de Pellenc SA encore détenus par Roger Pellenc et ses associés (51,36 % du capital). Ces derniers conservent l’usufruit de ces titres jusqu’au 30 juin 2017. Pour assurer au mieux la transmission, Roger Pellenc restera président jusqu’à cette date.

Le rachat devrait être effectif au plus tard en tout début d’année 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui