Réussir vigne 07 septembre 2005 à 17h33 | Par Claudine Galbrun

Organisation de la filière - Et l´on reparle de Cap 2010

Le débat sur Cap 2010 s´est à nouveau invité à l´assemblée générale du Cevise, le 12 juillet, par la voix de son président Jean-Louis Piton.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Quatre ans après, j´ai une pensée émue pour Cap 2010 qui revient aujourd´hui sur le devant de la scène », a indiqué Jean-Louis Piton, à la tribune du Cevise (Comité économique des vins du Sud-Est). Cap 2010 était un ensemble de propositions faites par un groupe d´experts, dont le président du Cevise, pour réorganiser la filière. Après que celle-ci en ait débattu, elle l´avait au final jeté aux orties. « Il s´agissait ni plus ni moins que d´instaurer un bassin de production français, accessible à tous, administré, géré avec des parcelles identifiées. Les baronnies l´ont cassé, mais depuis rien n´a été construit. Je remets donc cette proposition sur la table. »
« Il faut siffler l´arrêt du référendum permanent »
Et Jean-Louis Piton de poursuivre : « A ce stade, les débats sur la construction de comités de bassin me laisse pantois. Avant de savoir quel marché ou quel segment on va servir, on commence par se demander qui va en être le chef. On va même jusqu´à réinventer l´eau tiède en réclamant une régulation nationale. Aujourd´hui, la filière est dirigée par une hydre à deux têtes (ndlr : l´Onivins et l´Inao) ce qui ne permet pas de résoudre les conflits. On ne fera pas évoluer notre filière s´il n´y a pas un seul lieu pour trancher. Quand il n´y a pas de chefs, tous les sous-chefs survivent. Il faut que le ministre prenne ses responsabilités et siffle l´arrêt du référendum permanent. On conclut, on vote, on tranche. Et arrêtons le spectacle désolant que donne la filière. Sinon ce ne sera pas à un Grenelle de la viticulture que nous allons assister mais à 1789. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui