Réussir vigne 14 janvier 2005 à 16h37 | Par Propos recueillis par Marion Ivaldi

Onivins et Oniflhor* - « Insensiblement, les deux offices travailleront ensemble » annonce leur nouveau directeur

Les deux offices, Onivins et Oniflhor*, se rapprochent. Philippe de Guénin, leur directeur commun, précise les modalités du regroupement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Comment allez-vous mettre en oeuvre le regroupement des deux offices ?
Philippe de Guénin - Je vais très rapidement travailler comme si je dirigeais un seul établissement. Insensiblement, les services des deux offices seront amenés à travailler ensemble. D´ici le regroupement physique des offices en 2007 à Montreuil, il faudra mettre en place la régularisation juridique du pôle des productions « spécialisées ». Le premier pas dans le sens de ce regroupement sera la mise en place d´un organigramme commun dès ce mois-ci.
Comment vont se réaliser les économies d´échelle attendues de ce regroupement ?
P. D. G. : Regroupés en un même pôle des productions « spécialisées », l´Onivins et l´Oniflhor restent autonomes dans leur fonctionnement budgétaire pour l´instant. Le coeur de métier des deux offices, à savoir la gestion des aides opérationnelles, ne devrait pas être affectée. Les économies seront marginales. Comme le ministère l´a déjà annoncé, il n´y aura pas de licenciement. Les postes seront supprimés par non remplacement de départ à la retraite ou une réaffectation des agents dans d´autres services de l´Etat. Cette année et comme l´année prochaine, six à dix postes à temps pleins ont été supprimés à l´Onivins sur un total de cinq cents. En parallèle, les budgets de fonctionnement de chaque office diminuent de 1 % en 2005.
Comment travailleront ensemble les deux offices ?
P. D. G. : Dans les services purement administratifs des offices, des synergies peuvent être facilement trouvées : service informatique, gestion du personnel peuvent travailler ensemble. Concernant les missions d´accompagnement des filières, il est aussi possible de coordonner les actions. On peut, par exemple, remarquer que les deux travaillent avec le même panel de consommateurs lors de certaines enquêtes. A l´export, les études de marché pourront s´appuyer sur des données et des contacts à n´acquérir qu´une fois pour les deux filières. La promotion des produits pourra également être mise en place conjointement.
 Office national interprofessionnel des fruits, légumes et de l´horticulture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui