Réussir vigne 08 septembre 2003 à 17h56 | Par Catherine Bioteau

Oenologie - Selon la société Embag, « les bouchons les plus chers ne sont pas toujours les meilleurs »

Le prix élevé d´un bouchon n´est pas une garantie contre les goûts de bouchon. C´est la conclusion d´une de l´enquête réalisée par la société bourguignonne Embag.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« On ne peut pas affirmer qu´il vaut mieux acheter des bouchons à prix élevés pour ne plus avoir de goût de bouchon », lance Eric Bornert, co-gérant d´Embag. La société bourguignonne, spécialisée dans la fourniture de matières sèches (bouchons, capsules, cartons...), procède depuis deux ans à une analyse systématique des lots de bouchons en liège naturel livrés par ses fournisseurs. Elle écarte tous les lots présentant un taux de TCA (2-4-6 trichloroanisole) relargable de plus de 4 ng/l. « Sur les 28,7 millions de bouchons que nous avons contrôlés, nous en avons refusé près de 7 % et seuls 2 % étaient exempts analytiquement de TCA », déplore Eric Bornert. Et la qualité du liège n´y change rien. « On trouve autant de bouchons contaminés dans la qualité « extra » que dans la qualité « naturel 03 », alors que l´écart de prix est de plus de 1 à 3. »
©D. R.


Le contrôle n´évite pas les contaminations
La longueur des bouchons n´est pas non plus une garantie. « Les 49 mm présentent bien une meilleure élasticité et étanchéité que les 44 mm, mais le niveau de contamination vis à vis des TCA est le même. » Par contre, ce niveau de contamination varie énormément selon les fournisseurs de bouchons. Embag a ainsi sélectionné ses fournisseurs et avoue travailler dorénavant avec Bourassé, Xyberta ou encore Gültig. « Ce n´est pas un procédé fiable à 100 %, estime cependant Eric Bornert. On peut passer à côté de bouchons contaminés si les lots ne sont pas homogènes. Mais il porte ses fruits, nous n´avons eu aucun litige sur les lots de bouchons analysés. »
Le contrôle des bouchons ne met pas non plus à l´abri des risques de contamination des vins par les tétra chloroanisoles, molécules de traitement des bois, également responsables des goûts de bouchon-moisi, ou même par des TCA ne provenant pas du bouchon.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui