Réussir vigne 07 août 2013 à 09h35 | Par Propos recueillis par Marion Ivaldi

Faire part de naissance - Communiquer sur l’IGP Val de Loire

Le président des IGP du Val de Loire, Joël Hérissé, salue la naissance d’une interprofession dédiée aux IGP Val de Loire. Questions-réponses.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Joël Hérissé, président des IGP Val de Loire.
Joël Hérissé, président des IGP Val de Loire. - © DR

Au terme d’une bataille, qui aura duré plusieurs années, pour doter les IGP du Val de Loire d’un outil interprofessionnel, quelle est votre réaction ?


Je salue la création de cet outil interprofessionnel qui doit être au service
des IGP du Val de Loire. Je me satisfais de voir qu’une organisation
se met en place pour gérer nos produits à notre façon.

 

Quels sont vos projets en matière d’organisation économique ?


Dans un premier temps, l’interprofession va construire la base de l’organisation
économique car tout est à bâtir. Ensuite plusieurs pistes de travail sont évoquées comme
la rédaction de contrats de commercialisation pluriannuels.
Des contrats d’achat de moûts ou de vendange pourront aussi être mis en place.


Et pour la promotion ?


Nous allons communiquer sur IGP Val de Loire en nous inscrivant dans
la droite ligne du rapport Gatard(1).
L’idée que la référence à l’IGP est plus qualitative que celle des vins de pays pourrait être exploitée pour une meilleure diffusion de ce qu’est l’IGP.


Des partenariats avec InterLoire, l’interprofession des AOP, vous semblent-ils envisageables ?


Il n’a pas été possible de rassembler AOP et IGP sous la même interprofession mais je pense qu’il sera nécessaire de discuter des partenariats possibles. Toutes les actions de promotion qui bénéficient aux deux segments pourront se faire sous une bannière commune : celle du Val
de Loire.

(1) Etude consommation sur la connaissance des IGP par les consommateurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui