Réussir vigne 19 janvier 2016 à 08h00 | Par Clara de Nadaillac

Macro Vigne évalue le risque de pollution de l'eau

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le logiciel Macro Vigne simule les flux d'eau et de matières actives, en prenant en compte de nombreux paramètres : la dégradation des matières actives dans le sol selon la pédologie et les micro-organismes.
Le logiciel Macro Vigne simule les flux d'eau et de matières actives, en prenant en compte de nombreux paramètres : la dégradation des matières actives dans le sol selon la pédologie et les micro-organismes. - © J.-C. Gutner

Qu'est-ce que Macro Vigne ?

Connaître à l'avance le risque de pollution des eaux, avec une gamme de pesticides, un programme de protection et sur une parcelle donnée, tel est l'intérêt de Macro Vigne. Cet outil de modélisation quantitatif, développé par AgroSolutions à partir du logiciel Macro 5.2 (Jarvis et al) reconnu par l'Anses, identifie à chaque fois les situations pédoclimatiques les plus à risque pour la qualité de l'eau. Au final, l'utilisateur obtient une grille de conseil, en fonction des caractéristiques de la parcelle et de l'itinéraire technique, ce qui lui permet d'orienter au mieux les viticulteurs, en fonction du risque de pollution des eaux.

Comment fonctionne-t-il ?

Pour ce faire, Macro Vigne calcule les concentrations en produits phytosanitaires dans les eaux. Il simule les flux d'eau et de matières actives, en prenant en compte de nombreux paramètres : la dégradation des matières actives dans le sol selon la pédologie (texture, épaisseur, taux de cailloux...) et les micro-organismes, la météo, l'interception foliaire, la date de traitement et la dose, ainsi que les caractéristiques propres à chaque matière active. Il intègre également mode d'entretien du sol : enherbement temporaire ou permanent en plein (100 %), sur l'inter-rang (50-70 %), un inter-rang sur deux (30-50 %) ou encore absence d'enherbement. Les concentrations ainsi obtenues peuvent être comparées avec des données réelles, comme les normes de potabilité ou les analyses de captage. Au final, l'outil délivre un tableau pointant les situations les plus à risque.

Quand sera-t-il disponible ?

Déjà opérationnelle sur grandes cultures, cette modélisation sera proposée en prestation de service aux coopératives viticoles. Le paramétrage « vigne » sera adapté mi-2016.

- © Infographie Réussir

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui