Réussir vigne 03 décembre 2012 à 12h01 | Par M.-E. Koralewski

Logiciel - Mieux gérer l’assemblage des vins blancs

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’OUTIL D’ASSEMBLAGE DES VINS BLANCS
développé par le laboratoire Nyseos sera présenté lors du Vinitech et définitivement opérationnel au printemps 2013. Le logiciel et les services associés seront disponibles via un service web.
L’OUTIL D’ASSEMBLAGE DES VINS BLANCS développé par le laboratoire Nyseos sera présenté lors du Vinitech et définitivement opérationnel au printemps 2013. Le logiciel et les services associés seront disponibles via un service web. - © Nyseos

Le laboratoire Nyseos, spécialisé dans l’analyse des arômes du vin, a conçu un outil d’aide à la réalisation de l’assemblage, parallèlement à la mise au point d’une méthode d’analyse permettant de dresser une carte d’identité aromatique des vins. “ Nous avons développé un logiciel, Kallosmé, permettant de proposer des solutions d’assemblage des vins blancs à partir de l’analyse des arômes et des paramètres œnologiques classiques tout en intégrant des paramètres économiques comme le coût de production par exemple. L’outil permet ainsi, à partir de ces données et de la proposition d’assemblage, de donner une prédiction du vin assemblé, à la fois sur le profil aromatique potentiel obtenu, sur les paramètres classiques comme les sucres résiduels ou le degré d’alcool, tout en respectant les contraintes de volumes et de coûts si tel est le souhait du producteur ”, explique Laurent Dagan, responsable du laboratoire Nyseos. Le tout est de fournir un échantillon de référence, qui peut être un vin issu d’un premier assemblage ou un vin de l’année précédente, dont on souhaite reproduire le profil aromatique. “Si les différents vins bruts ne permettent pas une reproduction identique du vin de référence, le logiciel propose les solutions les plus proches de l’objectif ”, précise-t-il.


Validé sur le terrain


L’outil a été testé par les Cave et Vignobles du Gers, partenaires du projet. “ Comparé à l’œnologue qui travaille en séquence lors des assemblages, le logiciel donne d’emblée plusieurs propositions d’assemblages à partir de toutes les cuvées brutes disponibles ce qui supprime l’étape de présélection que fait généralement l’œnologue et optimise finalement la sélection des vins pour plusieurs assemblages. Les propositions du logiciel ont été validées par dégustation et plébiscitées ”, ajoute Laurent Dagan. Seule limite : l’outil ne fonctionne pas encore sur les vins rouges. “ Il faudrait pour cela intégrer les paramètres de couleur et d’astringence et ce n’est pas le cas. ” Des essais sur rosés ont montré un bon fonctionnement du logiciel sur les arômes mais un travail sur l’objectif couleur reste à mener.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui