Réussir vigne 04 août 2017 à 08h00 | Par X. Delbecque

Le Vitibot avance à grands pas

Le développement des chenillards autonomes avance à grand pas en Champagne. Cette nouvelle technologie est très prometteuse, même si quelques points sont à régler.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En juillet dernier, la jeune start-up Vitibot présentait son chenillard autonome devant une foule de viticulteurs au domaine expérimental du CIVC à Essoyes, dans l’Aube. Ce deuxième prototype est un composé d’un chenillard classique, de la marque italienne Rodag, où l’on a enlevé le siège pour le remplacer par un boîtier numérique contenant un ordinateur. Ce dernier gère toutes les commandes grâce à des électrovannes hydrauliques de série. À cela s’ajoute sur l’arceau des capteurs de distance, de la même technologie que les voitures autonomes telles que la Google Car. « Le Vitibot analyse en permanence ce qu’il se passe autour de lui, et corrige sa trajectoire 20 fois par seconde » explique le concepteur, Cédric Bache.

 

Si quelques éléments sont venus perturber le Vitibot, nécessitant ponctuellement une reprise du contrôle à distance, via une tablette numérique, le fonctionnement de ce chenillard autonome nous a paru satisfaisant. Gageons qu’il apparaisse prochainement au travail dans nos vignobles !

 

Pour un compte-rendu plus complet, rendez-vous dans notre numéro de septembre 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui