Réussir vigne 23 mars 2016 à 08h00 | Par Clara de Nadaillac

Le Vinion tient ses promesses

Les performances annoncées pour le nouveau sécateur électrique de Pellenc, lancé cet automne, sont au rendez-vous. C’est du moins ce qui ressort des premiers essais comparatifs réalisés par la chambre d’agriculture de la Gironde.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Vinion de Pellenc est le sécateur électrique le plus léger du marché, mais aussi le moins cher.
Le Vinion de Pellenc est le sécateur électrique le plus léger du marché, mais aussi le moins cher. - © Chambre d'agriculture de la Gironde

Loïc Pasdois, conseiller agroéquipement de la chambre d’agriculture de la Gironde, et six utilisateurs, ont comparé les performances du nouveau sécateur Vinion de Pellenc, avec deux autres modèles bien représentés dans le vignoble bordelais : l’Infaco F-3010 et le Felco 801. Les expérimentations se sont déroulées du 4 au 15 janvier 2016, sur plusieurs appellations girondines (côtes-de-castillon, entre-deux-mers et graves) et sur deux cépages distincts (merlot et cabernet sauvignon).

Selon ces sept "testeurs", le nouveau venu tire bien son épingle du jeu malgré quelques limites lors de la coupe de bois de gros diamètre. Le conseiller a notamment apprécié « son gabarit compact, sa vitesse d’exécution, sa facilité d’entretien, ainsi que la batterie minimaliste ». Il estime que le rapport qualité/prix de l’outil est très bon, mais qu’il reste à vérifier le maintien des performances dans le temps.

 

Le Pellenc Vinion, "une réelle surprise"

Le nouveau sécateur « low cost » de Pellenc contient de nombreuses innovations par rapport au modèle précédent du constructeur. Il est en effet doté d’une gâchette fixe, équipée d’un capteur optique assurant la gestion de la demi-ouverture. Cette dernière demande un certain temps d’adaptation, mais « une fois maîtrisée, elle est commode surtout en ébourgeonnage », estime Loïc Pasdois. Le corps est plus ovale que celui du modèle précédent, ce qui lui procure une bonne ergonomie, mais la coque en plastique n’est pas idéale en cas de pluie. « Un revêtement technique faciliterait sa prise en main », note le conseiller. La lame, traitée au Xylan et le crochet chromé limitent les consommations énergétiques et les phases de graissage. En revanche, à l’usage, le Vinion semble moins puissant que le F-3010, et lors de la coupe de sarments de gros diamètre, le sécateur « a tendance à reculer ».

La batterie testée est l’Ulib 150. Elle est en lithium-ion, et munie d’un écran d’affichage LCD. Elle ne pèse que 845 g et tient dans une pochette fixée à la taille. Loïc Pasdois a jugé son gabarit appréciable. Pellenc annonce une autonomie de neuf heures. Dans les faits, elle tient une journée de taille « normale ».

Au final, les utilisateurs ont jugé cet appareil très bien tant en confort d’ensemble, qu’en utilisation et en entretien.

 

L'Infaco F-3010 est le sécateur le plus puissant. Il permet de couper tous types de bois.
L'Infaco F-3010 est le sécateur le plus puissant. Il permet de couper tous types de bois. - © Chambre d'agriculture de la Gironde

Le Felco 801 est très bien conçu

Le sécateur est 10 % plus léger et plus compact que son ancêtre, le 800, ce qui le rend maniable. En revanche, l’absence de revêtement antidérapant n’est pas très pratique en cas de pluie. La gâchette mobile a été remplacée par une gachette fixe et le sécateur dispose d’une vitesse de coupe en hausse de 40 % par rapport au 800. Il peut être employé de manière impulsive ou proportionnelle. Le mode demi-ouverture demande un temps d’adaptation et l’ouverture maximale est légèrement moindre que celle de ses concurrents (45 mm contre 57 pour le Vinion et 58 pour le F-3010). Par ailleurs le 801 s’est montré moins performant que les deux autres sécateurs lors de la coupe de gros diamètres.

La batterie, désormais en lithium-polymère, s’est avérée insuffisante en conditions difficiles et n’a pas permis de travailler une journée entière. Pour pallier cela, le constructeur propose de rajouter une batterie, alourdissant d’autant le harnais.

Le portage a lui aussi été revu pour un meilleur confort. La batterie se retrouve donc bas et le boîtier électronique est situé sur le haut du gilet. Un autre boîtier déporté et doté d’un écran LCD permet de visualiser de nombreuses données, « pas forcément utiles pour une utilisation quotidienne, mais certaines pourraient permettre d’apprécier la vigueur moyenne d’une parcelle », juge Loïc Pasdois.

Au global, selon les testeurs, le 801 procure un très bon confort de travail et son entretien est très simple. Il est juste un peu en deçà des autres en confort de prise en main.

 

Le Felco 801 est, selon les utilisateurs, simple d'entretien.
Le Felco 801 est, selon les utilisateurs, simple d'entretien. - © Chambre d'agriculture de la Gironde

L’Infaco F-3010, efficace en toute situation

Contrairement à son prédécesseur, l’Infaco F-3010 dispose d’une demi-ouverture personnalisable et d’un croisement entre la lame et la contre-lame réglable. Loïc Pasdois a jugé la gestion du mode demi-ouverture « simple et rapide grâce à l’interrupteur ». Quatre têtes de coupe sont au catalogue pour une adaptation à toutes les configurations de terrain. Selon le conseiller, le sécateur s’est montré efficace dans tous les types de tailles, de l’ébourgeonnage à la coupe de vieux bois. La clé dynamométrique, qui se déclenche automatiquement lorsque le couple de serrage est atteint, simplifie l’entretien de la tête de coupe.

La batterie est en NiMH, ce qui la rend beaucoup plus lourde que ses concurrentes. Elle est positionnée dans le dos, verticalement. Le boîtier, doté d’un écran LCD, est quant à lui déporté sur la ceinture.

Par ailleurs, le sécateur était livré avec le kit de sécurité, DES, composé d’un gant en coton et trame métallique, et connecté au boîtier déporté. Lorsque la tête de coupe entre en contact avec le gant, le sécateur se rouvre automatiquement. Mais ce système atteint sa limite en condition de pluies importantes.

Pour leur part, les utilisateurs ont apprécié l’utilisation et l’entretien du sécateur. Seule sa prise en main est moyenne.

 

- © Infographie Réussir

@ Pour plus d’informations et de détails sur le test, rendez-vous sur www.matevi-France.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui