Réussir vigne 15 septembre 2014 à 08h00 | Par Clara de Nadaillac

Le Smart Glass automatise les soutirages

Inozy a conçu un appareil qui permet d’automatiser les opérations de chai telles que les soutirages, les débourbages ou les poussages à l’eau. À partir d’un seuil prédéterminé, il coupe automatiquement la pompe.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le Smart Glass mesure électriquement la 
composition du vin circulant dans le tuyau. 
En fonction, il commande, ou non, l’arrêt de la pompe.
Le Smart Glass mesure électriquement la composition du vin circulant dans le tuyau. En fonction, il commande, ou non, l’arrêt de la pompe. - © Inozy

Après le Smart Oak lancé fin juin, Inozy, start-up viti-vinicole, innove à nouveau avec le Smart Glass. Avec cet appareil, finies les longues heures passées à côté de la pompe, à attendre la fin du soutirage, du débourbage ou du poussage à l’eau. Conçu pour simplifier le travail en cave, cet outil s’installe en lieu et place du mireur sur les tuyaux, entre la cuve et la pompe. Par le biais de deux sondes positionnées dans le boîtier, le Smart Glass réalise des mesures par spectroscopie électrique. « Chaque liquide a sa signature électrique, explique Olivier Zebic, d’Inozy. Les sondes déterminent alors si le liquide circulant est plus ou moins composé de vin, d’eau, de lies, de bourbes… »


Cinq niveaux de précision


Le Smart Glass possède cinq seuils de programmation, visualisés par cinq diodes : 20, 40, 60, 80 et 100 %. L’utilisateur choisit le seuil de déclenchement de chaque opération. Par exemple, il peut programmer qu’à partir de 20 % de lies, il faut cesser le soutirage, ou dès que l’eau atteint 40 %, le poussage doit s’arrêter. Une fois en fonctionnement, dès que le taux de liquide « exogène » arrive au seuil fixé, le boîtier envoie un message à la pompe, en X-Bee, une technologie de communication sans fil, pour commander son arrêt. L’opération est alors terminée. Un bouton d’arrêt d’urgence manuel permet de stopper le circuit en cas de problème. À l’image des ordinateurs portables, le Smart Glass est commercialisé avec un petit transformateur 220 V/12 V, ce qui lui permet de se brancher sur du 220 volts. Il mesure 25 cm de long et pèse environ 2,5 kg. Il est réalisé en inox, avec des cartes électroniques goudronnées, « pour pouvoir résister aux conditions très difficiles des chais. Le Smart Glass est conçu pour résister à des chutes d’un mètre de haut », précise Olivier Zebic. Cet appareil fonctionne avec tous types de pompes et sera commercialisé à partir de fin août, aux alentours de 3500 € HT.

Contact : Inozy - Tél. 04 67 04 63 44

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui