Réussir vigne 17 septembre 2013 à 08h00 | Par Benoît Velut

Le projet de nouvelle directive nitrates inquiète la filière viticole

La Champagne, puis désormais la Cnaoc, s’inquiètent du projet de nouvelle directive nitrates rédigée suite à la condamnation de la France par l’Union Européenne. Plusieurs mesures seraient aberrantes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le texte interdirait jusqu’à l’apport d’écorces sur les 
pentes de plus de 15 %.
Le texte interdirait jusqu’à l’apport d’écorces sur les pentes de plus de 15 %. - © P. Jacquinot

Quand la législation perd la tête, le SGV(1) n’hésite pas à monter au créneau. La réaction à ce projet de texte a été vive. En effet, s’il était adopté, tout type de fertilisation serait interdit au-delà de 15 % de pente, et même 10 % dans le cas des fertilisants de type II. Engrais minéraux et écorces de résineux seraient traités de manière similaire. “ Ces mesures sont simplement contre-productives ”, explique François Pierson, vice-président du SGV. En effet “ si on supprime tous les apports fertilisants sur les coteaux, les vignerons abandonneront l’enherbement et le mulchage à base d’écorces… on retournera donc aux herbicides en plein et à l’érosion ”.

Mesures contre-productives
Ce texte autorise également l’épandage d’engrais minéraux (à partir de 2 m d’un cours d’eau) là où il interdit les engrais organiques jusqu’à 35 mètres, comme s’ils présentaient plus de risques de libération de nitrates dans les eaux. À ceci s’ajoute enfin l’interdiction de tout apport fertilisant sur sol gelé, “ alors que c’est à ce moment où les sols portent qu’il est recommandé d’apporter les écorces ”, selon François Pierson. 40 % de la Champagne est menacée… Mais pas seulement : la Cnaoc, qui gère maintenant le dossier, estime que les deux tiers des appellations autour de Sancerre, un tiers du vignoble alsacien, le Beaujolais, la vallée du Rhône sont concernés.


1) Syndicat général des vignerons de Champagne

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui