Réussir vigne 07 décembre 2015 à 08h00 | Par Clara de Nadaillac

Le carignan, un cépage d’avenir ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cépage carignan en Languedoc-Roussillon.
Cépage carignan en Languedoc-Roussillon. - © Marie-Annick Carré

40 000 hectares ! C’est la superficie de carignan perdue dans le Languedoc-Roussillon entre 2003 et 2013. Soit une diminution de 57 % de sa surface totale. Ce cépage a été massivement arraché suite à la crise et à la faveur des plans de restructuration, pour être partiellement remplacé par les cépages internationaux que sont le merlot, la syrah ou encore le grenache. Il n’y a en effet eu que 1682 hectares de carignan plantés entre 1989 et 2012 dans tout le Languedoc-Roussillon dans le cadre de la restructuration aidée, contre 7777 hectares de merlot et 7659 hectares de syrah, uniquement dans l’Aude !

Un événement pour lui « redonner vie »

Mais la tendance serait peut-être en train de s’inverser. Un temps accusé d’être un cépage médiocre à gros rendement, le carignan a depuis regagné ses lettres de noblesse. Il est reconnu comme produisant des vins aux arômes fruités, avec une structure puissante et une bonne aptitude au vieillissement, pour peu qu’il soit vinifié de manière adéquate ou que la vigne soit un peu âgée (plus de 30 ans). Un certain nombre de viticulteurs confectionnent des cuvées en mettant en avant ce cépage, et le CIVL (Conseil interprofessionnel des vins AOC du Languedoc et des IGP Sud de France) envisage même de lui dédier un événement l’an prochain, pour lui « redonner vie ».

Car le carignan dispose de plusieurs attributs qui pourraient bien le remettre sur le devant de la scène dans les prochaines décennies : il supporte bien la sécheresse et est tardif. Autant d’atouts appréciables dans le cadre du réchauffement climatique.

- © Infographie Réussir

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui