Réussir vigne 12 septembre 2013 à 09h57 | Par Marion Ivaldi

La Champagne veut assouplir la certification phyto des entreprises

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En Champagne, le morcellement parcellaire est important.
En Champagne, le morcellement parcellaire est important. - © J.-C. Gutner

Depuis la mise en place de l’agrément des entreprises appliquant des produits phytosanitaires en prestation, il n’est plus possible de faire traiter ses vignes par sa sœur ou son voisin, si celui-ci ne dispose pas de l’agrément. Or, la pratique est très courante en Champagne où le morcellement parcellaire est important. Les petits propriétaires doivent donc se tourner vers des prestataires de services, lesquels ne fournissent pas de produits phytosanitaires, sous peine d’être considérés comme distributeur (il y a un agrément pour ça). Or, les petits propriétaires, qui ne disposent pas la plupart du temps de leur Certiphyto, doivent aller se fournir… dans les jardineries où l’on ne trouve évidemment pas tous les produits adaptés. Le SGV demande à ce que la loi définisse un seuil de deux hectares, en dessous duquel l’obligation d’agrément soit levée.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui