Réussir vigne 13 janvier 2017 à 08h00 | Par Ludovic Vimond

La Braud 9080 N, une machine à vendanger premium pour vignes étroites

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De série, sept distributeurs équipent la Braud 9080 N, à l'avant et sur les côtés.
De série, sept distributeurs équipent la Braud 9080 N, à l'avant et sur les côtés. - © L. Vimond

Héritière de la VN 2080, la nouvelle Braud 9080 se définit comme une machine premium qui n’a plus vocation à être systématiquement vendue avec une tête de récolte. New Holland entend en effet commercialiser cet engin de 175 chevaux comme un tracteur pour vignes étroites (0,90 à 1,50 m) richement équipé. Si le châssis n’a pas foncièrement changé et se décline en deux hauteurs sous bâti (1,45 et 1,65 m), ce porteur accède à une vitesse de 30 km/h sur route, à la mémorisation et au rappel de la voie, ainsi qu’à la suspension de pont avant, désactivable en cabine. Il bénéficie de toutes les évolutions en termes de moteur, de transmission et d’hydraulique de la génération Tier 4f des machines à vendanger Braud. La puissance reste inchangée mais est désormais délivrée par un moteur 4 cylindres jouxté d’un système de dépollution SCR à l’AdBlue, en lieu et place du précédent moteur 6 cylindres. Comme toutes les machines Tier 4f de la marque, la Braud 9080 N jouit de la génération 2.0 de la régulation moteur IMS. Désormais, un inclinomètre influe sur le régime moteur, le boostant sensiblement en montée. En dévers, la traction est également connectée à l’inclinomètre, la roue arrière vers le haut de la pente bénéficiant d’un débit sensiblement accru pour contrecarrer l’effet de glissement. En pulvérisation dans du relief, l’opérateur peut choisir de privilégier le maintien soit du régime moteur, soit de la vitesse d’avancement. La Braud 9080 N intègre aussi la régulation de la vitesse. Une fois celle-ci activée, l’opérateur peut reprendre la main sur la gestion de la vitesse en appuyant sur la pédale d’accélérateur avec le pied, par exemple pour effectuer les manœuvres de bout de parcelle à vitesse réduite, puis réenclencher la vitesse régulée en rappuyant trois secondes sur la pédale d’accélérateur.

Davantage de visibilité et de confort en cabine

Bénéficiant d’une meilleure insonorisation, le poste de conduite Blue Cab 4 bénéficie du double système de filtration faisant passer la cabine d’une catégorie 2, pour la majorité des opérations, à une catégorie 4 pour la pulvérisation. À l’intérieur, le conducteur dispose d’un accoudoir réglable en hauteur et en profondeur pour s’adapter au gabarit du chauffeur et à ses habitudes de posture pour la conduite. À noter que l’arrière de cet accoudoir peut se replier vers le bas pour que le chauffeur ait une visibilité directe sur les outils placés entre les roues, notamment en travail du sol. Sur ce point, la Braud 9080 N peut recevoir des attelages rapides devant, entre et derrière les roues : chaque attelage est couplé à des commandes extérieures individuelles pour relever spécifiquement un outil au besoin.

Le nouveau poste de conduite et l'accoudoir repliable offrent une bonne vue sur les outils entre les roues.
Le nouveau poste de conduite et l'accoudoir repliable offrent une bonne vue sur les outils entre les roues. - © L. Vimond

Autres évolutions en cabine, le nouveau joystick Command Grip, qui regroupe les principales commandes, ainsi que le terminal tactile couleur Intelliview IV de 10,5 pouces. Pour les partenaires de New Holland (Berthoud et Provitis), les commandes de joystick et les affichages sur l’écran ont été personnalisés spécifiquement pour chaque outil. Pour d’autres outils, le conducteur peut personnaliser le pilotage de l’outil en attribuant à chaque commande du joystick, un distributeur hydraulique ou une commande électrique, ainsi que le mode de fonctionnement de celui-ci (débit permanent ou non).

De série, la Braud 9080 N reçoit sept distributeurs à l’avant et sur le côté et peut en disposer de trois supplémentaires. Elle dispose également de deux caméras (2 de plus en option) connectées à un écran couleur en cabine.

Une toute nouvelle tête de récolte

Pour ce nouvel opus, New Holland est reparti d’une feuille blanche en ce qui concerne la tête de récolte. Désormais, seuls les secoueurs et la chaîne de norias sont montés sur un support pendulaire. Tout le reste — convoyeur, aspirateur(s), système de tri et benne — est solidaire du châssis. Cette conception permet de limiter la transmission de vibrations sur le reste de la machine. Ajoutons également que le nouveau système d’entraînement des norias, dorénavant doté d’une masse d’inertie, participe également à la réduction des vibrations. Au transport, la montée complète de la tête pendulaire enchâsse celle-ci dans une gorge qui la rigidifie.

La chaîne de norias a été redessinée, avancée de 10 cm pour réduire les pertes de grappe vers l’avant, mais aussi inclinée à l’arrière pour éviter les pertes de grappes en cas de gros volumes. La récolte est ensuite déposée sur un premier tapis, dont la largeur a doublé (500 mm) par rapport à celui des VN 2080, facilitant ainsi le travail du premier extracteur. Une fois débarrassée d’une bonne partie des déchets, la récolte est déversée sur un tapis transversal de 400 mm de large (200 auparavant), avant de tomber soit directement dans la benne de 1 400 litres, si la machine est dépourvue du système de tri Opti-Grape — un deuxième extracteur élimine alors quelques corps étrangers restants au moment de la chute — soit vers le système de tri Opti-Grape, comprenant un pré-tri, un engreneur et une table de tri avec soufflerie. L’opérateur peut déplier la tablette pour visualiser ce qui est éjecté par le tapis d’air et éventuellement ajuster la soufflerie.

La Braud 9080 N adopte une nouvelle fonction combinée à l’inclinomètre. Baptisée Intellispeed, elle augmente le régime de rotation du convoyeur en montée.

La benne bénéficie d’une indication précise du niveau de remplissage et active le gyrophare à partir d’un seuil paramétré par le chauffeur pour informer l’opérateur en charge du transport de se placer pour la vidange. Lors de la vidange, le ventilateur viscostatique du moteur inverse son sens de rotation pour évacuer les éventuels résidus qui seraient collés sur la grille. Ce mécanisme fonctionne également en polyvalence lors des manœuvres de bout de champ. Ces dernières ont été simplifiées, une pression simultanée sur le bout S du joystick et sur la palette derrière ce dernier compilant toutes les manœuvres en bout de rang, une seconde pression réactivant l’ensemble.

On notera par ailleurs que toutes les connectiques hydrauliques sont désormais positionnées pour ne pas polluer la récolte en cas de section de l’une d’elles.

Cette machine premium bénéficie de quelques options, comme le GPS, notamment pour suivre les rangs travaillés, ou la télématique pour éditer des rapports (et établir la facturation derrière), mais aussi pour visualiser à distance et en direct les principaux paramètres de fonctionnement (réglages, niveau de GNR).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui