Réussir vigne 16 mars 2010 à 11h19 | Par S. Seegers

Institutions - Mise en place du comité IGP à l’Inao

Le nouveau comité IGP relatives aux vins et cidres s’est réuni pour la première fois. Entre les cahiers des charges IGP à valider et les liens aux territoires à définir, il y a du pain sur la planche.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis leur passage en IGP, le 1er Août dernier, conformément à l'OCM vin, les vins de pays sont rentrés dans le champ de compétence de l'Inao. Ainsi un nouveau comité national a été créé à l'Institut. Le 2 février dernier s'est déroulée la première réunion du nouveau comité national des IGP relatives aux vins et aux cidres. C'est le cinquième comité au sein de l'Inao. Il est composé de professionnels et présidé par l'un d'entre eux : Jacques Gravegeal. Messieurs Servage, Bougrier et Pelletier sont désignés comme vice-présidents du comité national. Ils ont également constitué la commission permanente qui agira sur délégation du comité. Cette première réunion a permis aux membres de mieux connaître les procédures d'instruction des dossiers à l'Inao et de faire connaissance avec les instances décisionnelles.

Les vins de pays ne sont plus une solution de repli pour les AOP

Un rappel a également été effectué sur le cadre réglementaire des IGP viticoles et cidricoles. Dans les deux années à venir, ce nouveau comité aura pour principale mission de plancher sur les cahiers des charges des vins IGP comme le comité des AOP vins et eaux de vie l'a fait pour les appellations d'origine. De même, il devra également désigner et reconnaître les organismes de défense et de gestion et créer les conditions du contrôle des vins IGP ainsi que valider les liens aux territoires.Ce comité jouera un rôle essentiel pour l'ensemble des décisions concernant les IGP. Les vins de pays ne sont plus liés aux vins de table et ne sont plus une solution de repli pour les AOP. La différence législative entre les deux semble même faible aujourd'hui. Pour les AOP, on parle de lien au terroir, pour les IGP, on doit faire le lien au territoire. Il ne semble pas impossible que cette proximité sémantique modifie la distribution actuelle entre IGP et AOP dans les grandes aires d'appellation. En effet, il peut paraître intéressant vis-à-vis du marché de produire des vins de cépages catégorie à la mode dans le monde des IGP et auprès de nombreux acheteurs. Cela ne devra pas se faire au dépens de nos appellations non plus les deux comités devront également s'accorder sur ces points.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui