Réussir vigne 15 avril 2005 à 14h08 | Par Jean-Jacques Biteau

Impact des pneumatiques sur le sol - Des pneus larges et moins gonflés pour moins de compactage

Des essais menés en Champagne sur le compactage des sols mettent en évidence l´importance d´une bonne adéquation tracteur/pneumatiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´impact des pneumatiques de plusieurs enjambeurs viticoles(1) sur les sols a été récemment étudié en Champagne. Le tassement le plus important provient d´un enjambeur lourd, équipé de pneus étroits et fortement gonflés : la faible largeur des pneus provoque l´ornière la plus profonde. A l´inverse, les chenilles limitent fortement l´empreinte sur le sol. Ainsi, malgré un poids de tracteur élevé, le tassement du sol est réduit.
Le patinage accentue le compactage
La roue centrale des tracteurs trois roues provoque, pour sa part, systématiquement une ornière profonde et un tassement plus important que les roues latérales. « En effet, la charge sur cette roue est toujours supérieure à celle sur chacune des roues arrières bien que la mesure ait été faite dans le sens de la montée », constate Christophe Didier, technicien au centre vinicole des champagnes Nicolas Feuillatte. En revanche, la différence de poids de 660 kg entre le tracteur moyen le plus lourd et le plus léger entraîne peu de différence de compaction du sol. En effet, le tracteur le plus lourd compense son handicap par des pneumatiques plus larges et une pression de gonflage plus faible. L´étroitesse des pneus transmet en outre difficilement l´intégralité de la puissance au sol, provoquant un patinage important des roues arrières. De même, des roues de faible diamètre sur tracteur léger ont tendance à patiner car la roue avant s´enfonce dans la terre et les roues arrières n´ont pas suffisamment de surface en contact avec le sol pour transmettre la puissance.
Cette observation se traduit aussi par la présence d´une ornière plus profonde sur la roue avant, sans tassement de sol. A l´inverse, les chenilles, avec une large surface de contact avec le sol, présentent le taux de patinage le plus faible.
Un tracteur très lourd peut limiter le compactage du sol par des pneumatiques plus larges et une pression de gonflage plus faible. ©D. R.

1) Trois gros porteurs (Dogger 10 H, TC 100 et TXH 110), quatre tracteurs moyens (U 100, Centaure 390, K 1 et 1035) et deux tracteurs légers (TR 80 et Automotor) ont été testés par Christophe Didier, en collaboration avec le Comité interprofessionnel des vins de Champagne. La plupart d´entre eux disposaient d´outils : cuve de pulvérisation remplie d´eau, double rogneuse, égreneuse, etc.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui