Réussir vigne 04 janvier 2012 à 16h41 | Par Z. Foré

FranceAgriMer - Le budget des prestations viniques en hausse

Budget en hausse pour les prestations viniques, option “ palissage ” à la replantation des vignes, nouveau contingent de replantation pour les vins à IGP sont les mesures techniques adoptées lors du conseil de FranceAgriMer qui s’est tenu le 15 novembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
POUR LA PREMIÈRE FOIS, le conseil a décidé de proposer une option “ palissage ”
POUR LA PREMIÈRE FOIS, le conseil a décidé de proposer une option “ palissage ” - © P. Cronenberger

Le conseil spécialisé “ vin ” de l’office a décidé d’augmenter de 6 millions d’euros l’enveloppe allouée aux “ prestations viniques ”, qui passe à 44,3millions d’euros. Objectif : faire face à des besoins plus importants en raison d’une récolte plus abondante. Le programme quinquennal national de l’OCM subit de ce fait quelques ajustements. Pour compenser la hausse de l’enveloppe “ prestations viniques ”, celle de la mesure “ promotion ”, pour laquelle les demandes se restreignent, est revue à la baisse à 173 millions d’euros au lieu de 180 millions. La mesure “ investissements ” gagne 1,5 million d’euros.Pour la période 2011-2012, un projet de maquette revisité a été approuvé par les membres du conseil avec la répartition suivante : 44,3 M€ pour les prestations viniques, 15 M€ pour les moûts concentrés, 105 M€ pour la restructuration, 40 M€ pour la promotion et 80 M€ pour les investissements. Aucun budget n’est prévu ni pour la distillation de crise, ni pour l’assurance récolte.

10000 hectares de vignobles pourront être restructurés

Pour cette campagne toujours, environ 10000 hectares de vignobles pourront être restructurés (même surface que sur la dernière campagne) pour un budget de 65 M€. Pour la première fois, le conseil a décidé de proposer une option “ palissage ”. De ce fait, la prime à la plantation passe à 5 900 euros par hectare dont 5 000 euros pour financer la replantation et 900 euros pour le palissage, dans la limite de 50 % du coût réel. Comme chaque fin d’année, le conseil a examiné les demandes de replantation et accordé un contingent de 1 160 ha pour les vins à IGP pour cette campagne. Le bilan des demandes déposées se monte à 1 157 ha. Elles pourront toutes être satisfaites. Ce contingent est accordé dans le cadre des droits existants dans la réserve (soit 13000 ha) et après autorisation de l’INAO. La réserve ne comporte des droits de plantation que pour les vins IGP et AOC.

ZOÉ FORÉ

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui