Réussir vigne 26 avril 2002 à 09h45 | Par Philippe Cazal

Filière viticole - Un nouveau coup de pouce du gouvernement

François Patriat, ministre de l´Agriculture, n´est pas venu les mains vides en Languedoc. Il a annoncé de nouvelles mesures en faveur de la filière viticole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Ce nouveau coup de pouce à la filière viticole est destiné à lui permettre de poursuivre sa restructuration. « Certes, je mesure bien qu´à ce jour, certains territoires qui ont restructuré sont parfois les plus en difficulté. C´est pourquoi je tiens à les accompagner. Ils ne doivent pas penser qu´ils sont une des dernières générations à cultiver la vigne dans cette région. Ils ont un territoire que tout le monde nous envie ». Il a donc annoncé un train de nouvelles mesures pour un montant de 23 millions d´euros s´ajoutant aux 232 millions du plan Glavany. Répondant justement aux reproches de lenteur dans l´application de ce plan, François Patriat a fait remarquer, devant les responsables du Languedoc-Roussillon à Montpellier, que les aides jeunes agriculteurs sont attribuées, que les aides à la restructuration sont disponibles et qu´il « fallait bien un accord à Bruxelles » pour opérer « la plus grande distillation que nous n´ayons jamais faite ».
François Patriat ©Copyright P. Cazal

Aides à la trésorerie, Agridiff et Fac
Les nouvelles mesures concernent essentiellement une aide à la trésorerie des exploitations (10,5 millions d´euros), des aides Agridiff (agriculteurs en difficulté) et Fac (Fonds d´allégement des charges), des prêts bonifiés pour les caves coopératives et un contingent de 1000 pré-retraites en deux ans (5,5 millions d´euros).
L´aide à la trésorerie sera accordée aux vignerons agriculteurs à titre principal, âgés de moins de 55 ans, spécialisés en viticulture (au moins 50 % de la SAU viticole en vins de table et de pays), ayant connu une baisse de chiffre d´affaires supérieure à 15 %. A noter que l´accès à cette aide est lié à la souscription à la distillation de crise ouverte depuis le 1er mars.
Son montant sera de 1000 euros par exploitation avec possibilité de modulation jusqu´à 2000 euros (en fonction du nombre d´emplois et des difficultés de trésorerie) et majoration pour les jeunes viticulteurs hors DJA. En tout 8000 exploitations devraient être concernées. Cette aide peut être utilisée soit en aide directe soit en bonification des prêts accordés par les banques.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui