Réussir vigne 03 janvier 2005 à 17h45 | Par Marion Ivaldi

Filière viticole - Sept points pour une remise en question des décrets d´appellation

Le président de l´Inao vins, René Renou, s´apprête à envoyer une trame de réflexion à tous les syndicats d´appellation. Selon les conclusions qui en seront tirées, les appellations pourront mettre en marche une révision de leur décret.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La révision des AOC va se faire à pas feutrés. René Renou semble avoir choisi les gants de velours plutôt que de fer. Les syndicats d´appellations recevront une lettre leur proposant de réfléchir sur sept points en lien avec la question de la qualité et de la typicité des vins. C´est en région qu´il y aura de l´ambiance. « Mais les engueulades seront salutaires », estime René Renou. Durant l´année 2005, les syndicats travailleront sur ces aspects et, en fonction de leur conclusion, feront la demande d´une révision de leur décret s´ils en ressentent la nécessité. Chacun choisira sa stratégie. Et le marché aura le dernier mot en jouant son rôle d´arbitre, départageant les appellations qui fonctionnent de celles qui doivent disparaître.
Les sept points se veulent une trame de réflexion permettant à chacun de se positionner sur les problèmes de qualité et de typicité. Véritable nouveauté de ce texte, la question de certaines pratiques oenologiques est posée. Levurage, cuverie, lieu de l´embouteillage. toute une liste de points est présentée. Le président soulève également la question des assemblages. Le consommateur a du mal à comprendre qu´une AOC puisse ne comporter qu´un seul cépage quand son décret d´appellation en prévoit plusieurs.
René Renou aborde les pratiques environnementales : l´utilisation des produits phytosanitaires, l´enherbement, la mécanisation, la préservation du paysage. Bref, le président entre dans les détails pratiques pour aider à une remise en question difficile et l´évolution des AOC emprunte donc un chemin prudent. Les premières révisions de décret ne devraient intervenir que pour la récolte 2005. « C´est une affaire de longue haleine, il faudra entre cinq à dix ans pour parvenir à une modification globale des AOC », estime-t-on à l´Inao.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui