Réussir vigne 10 janvier 2005 à 10h13 | Par Propos recueillis par Marion Ivaldi

Filière viticole - « Je jouerai la transparence auprès de la profession » affirme le nouveau président de l´ITV

Élu à l´unanimité, le 2 novembre, nouveau président de l´ITV, Bernard Nadal explique ses ambitions, notamment sa volonté de travailler davantage avec la profession viticole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Comment comptez-vous travailler pour définir les orientations de recherche de l´ITV ?
Bernard Nadal - Je souhaite travailler conjointement avec l´Association générale des producteurs de vin (AGPV) qui réunit tous les présidents des organisations professionnelles viticoles. Je verrai avec eux ce qu´ils souhaitent et quels sont leurs objectifs en matière de recherche viticole. Je souhaite que les orientations soient bien définies. Et c´est la profession dans son ensemble qui décidera de l´avenir. Je pense qu´un président est fait pour exécuter et non pour tout décider. Mon travail auprès de l´AGPV consistera par ailleurs à rendre compte fréquemment de l´actualité de l´ITV et ainsi à jouer la transparence auprès des présidents de la profession. Par ailleurs, la question de la création au sein de l´Onivins d´une structure d´orientation de la recherche et des financement reste à l´ordre du jour. Cette structure a l´avantage de réunir des gens qui n´ont pas d´implication directe dans l´ITV. Ce regard extérieur est précieux pour les orientations de l´Institut.
Peut-on s´attendre à un rapprochement entre l´Entav* et l´ITV ?
B. - N. Nous sommes la seule branche agricole qui possède deux instituts techniques, ce qui est difficilement tenable. Le rapprochement des deux instituts rendrait peut-être les financements plus sûrs. Cette restructuration sera surtout un affichage car elle n´engendrera pas ou peu d´économies d´échelle. Les deux instituts ont des métiers et des compétences différentes.
Comment envisagez-vous le financement de l´ITV ?
B. - N. Le 24 novembre, l´Adar devrait donner sa réponse quant aux demandes de projets de recherche que nous avons formulés. Mais, il nous faut trouver de nouvelles solutions au financement de l´ITV. Pour ce qui est de la réorganisation de l´ITV, c´est le souhait de la filière. Mais reste à trouver la forme qu´elle pourrait prendre tout en conservant les mêmes capacités de recherche. Pour ma part, j´ai la ferme intention de favoriser au niveau européen les économies d´échelle. Plusieurs organismes européens de recherche travaillent de façon isolée sur des sujets communs, comme par exemple les maladies du bois. Il faut éviter ces redondances et créer des réseaux d´échanges pour favoriser les synergies. L´Europe peut également apporter des financements intéressants. J´explorerai ces solutions en partenariat avec le nouveau directeur de l´ITV, Jean-Pierre Van Ruyskensvelde (ndlr : ancien directeur du développement rural durable, de l´Agriculture, de la Forêt et de la Pêche à la région Languedoc-Roussillon) qui connaît bien cette question.
*Entav : Association nationale technique pour l´amélioration de la viticulture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui