Réussir vigne 12 septembre 2005 à 17h43 | Par Claudine Galbrun

Filière - Dans le Languedoc-Roussillon, opération regroupement de l´offre

Le Cevilar renommé Cevesud* change de mission avec un regroupement de l´offre pour une meilleure mise en marché.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le Cevilar (Comité économique des vins du Languedoc-Roussillon) était à deux doigts de déposer le bilan. Cette structure était en sommeil depuis quelques années, les opérateurs régionaux la jugeant inutile. Toutefois, il y a quelques mois, certains groupements de producteurs se sont réunis et ont exprimé leur insatisfaction sur les propositions formulées par le comité de bassin en cours de création pour sortir de la crise.
« Un débat de fond s´est engagé qui a abouti à une proposition sur l´organisation économique régionale transmise au comité de bassin », explique Alain Touza, président de Cevesud. « Seulement, ce comité a supprimé ce qui était pour nous essentiel, à savoir que les groupements de producteurs devaient être au centre de la réforme. Et tout cela parce que chaque syndicat de produit veut conserver son pré carré et surtout ne pas laisser le pouvoir aux groupements de producteurs. Nous, groupements de producteurs, faisons vivre la filière régionale (70 % des bouteilles vendues). Quand on est dans son entreprise, on raisonne sur la globalité de la production, pas uniquement en vins de pays d´Oc ou côtes du roussillon. Il n´est plus possible de cloisonner ainsi », poursuit Alain Touza. Certains groupements ont donc décidé de relancer le comité économique en lui assignant une double tâche : mettre en place, entre groupements, des projets de partenariat pour des achats groupés et un regroupement de l´offre stricte sur certains vins de cépage en mettant face aux acheteurs un seul vendeur.
Réorienter les aides européennes
« Notre projet est simple : nous voulons mettre les groupements de producteurs et les entreprises, au centre du pouvoir de décision, sachant que ceux-ci sont prêts à assumer leurs responsabilités quant à la maîtrise de la production. Cette dernière peut aller jusqu´aux stocks résiduels s´il le faut, en réorientant la production sur des non-vins. En contre-partie, nous demandons aux pouvoirs publics de réorienter les aides européennes sur des projets d´entreprise et non plus uniquement sur l´amont de la filière », indique encore le président. Le Cevesud est officiellement né le 15 juillet.

 Comité économique des vignerons et entreprises du sud

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui