Réussir vigne 15 septembre 2006 à 15h11 | Par Mathieu Brandao

Exportations - Les chinois recherchent du vin rouge pas cher

" Du rouge à deux euros ! " : voilà la principale demande des importateurs chinois qui rencontraient des viticulteurs français, les 29 et 30 juin à la chambre de commerce de Reims.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Après une première matinée de prise de contact entre viticulteurs et importateurs asiatiques, un long chemin reste encore à parcourir avant que les objectifs de chacun ne soient atteints. Chez les viticulteurs, on s´étonne d´avoir affaire à des importateurs peu qualifiés en dégustation, souvent plus intéressés par le prix que par la qualité du vin.
De son côté, la Chine confesse effectivement un manque de connaissance, mais profite de l´occasion pour découvrir bon nombre d´appellations françaises. Toutefois, elle ne se déclare pas prête pour l´instant à ouvrir son marché à des vins de qualité dont le prix serait supérieur à 2 euros.
Les acheteurs chinois présents à Reims ont estimé que leur marché n´était pas encore suffisamment mature pour l´ouvrir à des vins de qualité dont le prix serait supérieur à 2 euros. ©D. R.

Un penchant quasi exclusif pour les vins rouges
En effet, le marché chinois n´est pas mûr pour des gammes de qualité moyenne. Pour l´investisseur asiatique, la clé marketing du produit doit être centrée sur le prix. " C´est le seul moyen d´attirer la classe populaire vers une consommation régulière de vin étranger ", confie un importateur pékinois. Au-delà de la contrainte du prix, les Chinois ont un penchant quasi exclusif pour les vins rouges. Les rosés et les effervescents souffrent d´un dénigrement populaire les qualifiant de " vin de femme " et sont très difficiles à écouler surtout en province. Reste que très peu de vignerons français sont prêts à investir dans un plan de promotion en Chine. A la question " Communiquez vous en Chine ? " la plupart répondent qu´ils n´ont pas les moyens de mener une campagne surtout si les retours ne sont pas garantis. En revanche, tous se disent prêts à participer à d´éventuels regroupements pour la promotion des vins français en Chine. En attendant de telles initiatives des régions françaises, la Chine s´étonne de devoir prendre à sa charge la promotion des vins de France et rappelle que le Nouveau Monde est à ses portes et que son marché ne sera pas toujours demandeur de vin français.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui