Réussir vigne 10 janvier 2007 à 10h44 | Par Mathieu Brandao.

Evaluation des entreprises - La Grande filière note l´éthique des exploitations

Giovani Cargnello, professeur et chercheur à l´université de Tuscia en Italie, propose " la Grande filière ", une méthode avant-gardiste d´évaluation analytique des exploitations viticoles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La " Grande filière " est un système qui permet de donner une note d´éthique à une entreprise, en prenant en compte l´équilibre entre les différents aspects, économiques, sociaux et environnementaux de la qualité. " J´ai toujours pensé que la qualité d´une exploitation ne pouvait se mesurer à la seule qualité du raisin et qu´il fallait prendre en compte d´autres paramètres. Ma " Grande filière " place sur un même plan d´équité les facteurs sociaux, environnementaux, et économiques d´une exploitation. Par exemple, une entreprise qui met en avant la qualité du produit et qui oublie dans sa politique globale de considérer l´aspect « qualité de l´environnement » n´est pas viable, selon ma méthode d´évaluation ", explique M. Cargnello. Le principe de la méthode est de lister toutes les problématiques existantes pour un système de production donné (environnement, main d´oeuvre, image, production, histoire.).
Création par un jury du profil idéal du système de production
Un jury d´experts est ensuite constitué qui va pondérer chaque problématique en lui attribuant un pourcentage d´importance. Le jury va ensuite créer le profil idéal du système de production en donnant la note optimale pour chaque point étudié. Une fois le référentiel établi, l´exploitation va être notée. Une exploitation éthique aura des notes très proche de celles du système de production idéal.
En pratique la " Grande filière " peut permettre à un syndicat de vignerons, par exemple, de définir, selon les objectifs qu´il s´est fixé, quel mode de conduite est le mieux adapté à son système de production.
Alain Carbonneau professeur à l´Institut des Hautes Études de la Vigne et du Vin à Montpellier et qui a travaillé avec le professeur Cargnello sur la " Grande filière " estime que " la Grande filière et une méthode valable mais qui doit encore être rodée. Elle n´a pas été appliquée en France car elle est un peu compliquée à mettre en place. Le vrai intérêt de cette méthode est qu´elle permet de créer et de structurer le dialogue entre les experts et l´entreprise, ce qui est un plus quand on aborde la qualité sous un angle aussi large ".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui