Réussir vigne 06 juillet 2005 à 10h10 | Par Jean-Jacques Biteau

Enjambeurs à quatre roues - Un confort proche de celui des tracteurs puissants

L´hydraulique et l´électronique appliqués aux tracteurs-enjambeurs contribuent à améliorer le confort et les performances.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les tracteurs-enjambeurs à quatre roues, égales ou inégales, disposent majoritairement de la motricité aux quatre roues, pour répondre, entre autres, à l´augmentation de la puissance des moteurs.
La transmission hydrostatique est présente sur tous les nouveaux modèles mis sur le marché, ce qui améliore le confort de travail et les performances. Selon Michel Morel, ingénieur en application chez Tecnoma, « la gestion électronique des transmissions hydrostatiques offre une conduite Automotive. La vitesse d´avancement est gérée par le levier de commande de la transmission et la pédale d´accélérateur permet de piloter le régime du moteur thermique. Ainsi, le conducteur dispose des capacités maximale du tracteur, sans faire fonctionner le moteur au régime maximal qui engendre de la consommation de carburant et du bruit. L´hydrostatique offre une vitesse de déplacement précise qui s´avère importante pour certaines applications comme la pulvérisation ».
La maîtrise de la direction sur les roues avant a permis de développer des tracteurs-enjambeurs à voie variable de façon à s´adapter aux différentes largeurs de plantation. ©Tecnoma

Pilotage du bout des doigts
Pour l´entraînement des outils, l´hydraulique est également mis à contribution sur la plupart des modèles. Cette solution facilite l´attelage d´un grand nombre d´outils en différents points sur le châssis : avant, arrière, latéralement.
En cabine, le confort est aussi en évolution. Le niveau sonore est réduit avec une meilleure isolation des postes de conduite. En comparaison des tracteurs de forte puissance, il manque la suspension des cabines et des essieux. « Pour ces derniers, il est nécessaire de maîtriser le contrôle de la profondeur de travail des outils. Sinon, le conducteur commande les différents outils attelés à l´avant, à l´arrière ou latéralement, par des leviers multifonctions. Des contacteurs peuvent piloter plusieurs prises d´huile placées à différents points de l´enjambeur, selon la programmation. Enfin, la visibilité est aussi améliorée avec des postes de conduite placés de façon optimale, par exemple latéralement, pour une meilleure surveillance des outils et du travail », souligne Michel Morel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui