Réussir vigne 06 décembre 2006 à 14h14 | Par Catherine Bioteau

En Suisse - Un vin de terroir élevé dans un fût de terroir

Pendant que l´Union européenne autorise l´usage des copeaux, les Suisses s´intéressent à la revalorisation de leurs chênes sous forme de barriques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Cette démarche, initiée il y a cinq ans par l´École de Changins, vise à mettre sur le marché des vins de terroir élevés dans des fûts de terroir, un concept qui se justifie à la fois techniquement et d´un point de vue marketing. Jusqu´à présent les vignerons suisses élevaient leurs vins dans des barriques de chêne français, américains ou d´Europe de l´est, massivement importées de France ou d´Italie.

" Mais les garanties de qualité et de provenance de certains bois ne sont pas toujours assurées, explique Judith Auer, responsable du projet à Changins. Notre travail a donc abouti à la création d´une marque de garantie " Terroir Chêne " qui assure la qualité et la traçabilité du fût en chêne suisse. " Pour chaque barrique, le vigneron connaît l´espèce de chêne, sa forêt d´origine (une trentaine de forêts de Suisse romande sont pour l´instant répertoriées) et surtout ses principales caractéristiques organoleptiques.
Le potentiel aromatique des chênes suisses est caractérisé en fonction de leur origine et de leur espèce. ©D. R.

Car la qualité des bois de chacune des forêts a été précisée par moult analyses chimiques et sensorielles. " Le bois de chaque terroir développe un complexe aromatique original et unique ", assure la chercheuse, qui a également étudié l´impact des différentes chauffes sur chacun des lots de chêne.
Les premiers fûts garantis viennent tout juste d´être fabriqués et les premiers entonnages débutent. L´étude doit se poursuivre pour vérifier les meilleures adéquations entre les cépages locaux et les barriques de terroir et étudier le potentiel d´autres chênaies.

Quant aux réserves de chênes suisses, " il n´y a pas de souci, répond Judith Auer, nous disposons d´importantes réserves de chênes âgés de 120 à 180 ans, âge idéal pour une utilisation en tonnellerie ". Et la Suisse prévoit de planter des chênaies après sélection d´espèces adaptées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui