Réussir vigne 11 novembre 2005 à 16h23 | Par Catherine Bioteau

Effluents en Champagne - L´aire de transit traite les marcs à la source

Idéal Bennéco expérimente un nouvel outil pour traiter et compresser les marcs de raisin sans polluer.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L´entreprise champenoise Idéal Bénnéco continue d´innover dans le domaine du traitement des marcs de raisin pour éviter toute pollution. Elle expérimente cette année une « aire de transit », c´est-à-dire une plate-forme pour traiter les marcs gras, directement à proximité des centres de pressurage. La première installation doit fonctionner sur la commune de Cramant pour traiter les marcs de 25 centres, soit 100 tonnes par jour.
Au moins 15 % des jus sont récupérés
Cette aire de transit se présente sous la forme d´un bac de rétention, où sont déposés les marcs de chacun des centres. Elle est équipée d´un système de filtration par tamisage qui permet de récupérer au moins 15 % des jus. Les marcs ainsi égouttés sont ensuite repris et passent dans un système novateur d´essorage (baptisé process Révolution). Il s´agit d´une vis sans fin qui compresse les marcs jusqu´à éliminer 35 % de jus. L´objectif est de diminuer le volume des marcs à traiter. Ceux-ci peuvent ainsi être acheminés plus facilement dans un centre de traitement adapté pour être revalorisés en compost, alimentation animale, cosmétique, pharmacie. Ils peuvent même être enrubannés en balles pour faciliter leur transport. Quant au jus, il est récupéré dans une citerne pour être transporté directement en distillerie. Idéal Bennéco est en partenariat avec la distillerie Finedoc.
Une vis sans fin essore le marc pour extraire 35 % des jus. ©Idéal Bénnéco

« Le système des aires de transit est amovible, conçu sur mesure, simple à installer sur tout type de terrain, indique Idéal Bennéco. Il respecte les normes environnementales les plus strictes et anticipe même celles du futur. Il n´y a aucun risque d´écoulement des jus ni de pollution des nappes phréatiques ou rivières. » L´aire de transit évite également l´entreposage prolongé des marcs qui génère souvent une gène visuelle et olfactive.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui