Réussir vigne 02 juin 2015 à 08h00 | Par Xavier Delbecque

Ecofass, un conditionnement novateur

La société CG Industry a développé l’Ecofass, un contenant décliné des fûts à bière. Il est adaptable aux tireuses existantes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les fûts Ecofass accueillent le vin dans une poche en aluminium et s'adaptent aux tireuses standard. Un produit valorisable auprès des cafés et restaurateurs.
Les fûts Ecofass accueillent le vin dans une poche en aluminium et s'adaptent aux tireuses standard. Un produit valorisable auprès des cafés et restaurateurs. - © X. Delbecque

Et si nous empilions bientôt des fûts à bière emplis de vin dans nos caves ? Pas impossible, vu le concept pratique et novateur des fûts Ecofass. Ces contenants en matière plastique PEHD, pouvant aller de 10 à 30 litres, ont été conçus afin d’accueillir la bière, le cidre mais aussi le vin, grâce à une poche en aluminium semblable à celles des Bag-in-Box. Pour fonctionner, ils doivent être branchés à une tireuse, dont le gaz fait pression entre le fût et la poche pour faire sortir le vin. Cela permet donc un stockage à température ambiante et un service à température régulée par la tireuse. Ces produits, qui pourraient s’avérer pratiques pour les cafés et les restaurateurs, ont été testés par Inter-Rhône dans le cadre du Groupe National Oxygène.

De bons résultats de conservation

Il en ressort qu’après 17 semaines d’essai, les teneurs en SO2 libre sont restées stables, la couleur des rosés n’a pas évolué et les juges sensoriels n’ont pas noté de différence significative avec la bouteille. Et cela, que ce soit pour des fûts en condition de stockage ou de vidange. Des résultats si probants que la cave expérimentale de l’interprofession pourrait bientôt utiliser ces contenants en remplacement des traditionnelles bombonnes de conservation des essais, en verre. Si la technique de remplissage demande très peu de matériel et convient à toutes les caves, elle demande encore beaucoup de manutention. Il n’existe à l’heure actuelle aucun moyen d’automatiser le conditionnement, un opérateur devant intervenir sur chaque fût. Question prix, il faut compter une cinquantaine d’euros pour le fût réutilisable et entre cinq et six euros pour la poche jetable.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui