Réussir vigne 16 mars 2017 à 08h00 | Par Clara de Nadaillac et Mathilde Leclercq

Huit mesures agro-environnementales

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'enherbement des vignes fait partie des MAE jugées prioritaires, qui pourront intégrer les cahiers des charges courant 2017.
L'enherbement des vignes fait partie des MAE jugées prioritaires, qui pourront intégrer les cahiers des charges courant 2017. - © Jean-Charles Gutner

Suite à la demande émise par Stéphane Le Foll début 2016, l’Inao est en passe de valider une première série de mesures agro-environnementales (MAE) jugées prioritaires pour la viticulture. Seules huit MAE ont été annoncées pour l’instant. Il s’agit de l’obligation d’enherbement des tournières, de l’interdiction du désherbage chimique en plein des parcelles de vigne, de l’enherbement des vignes, de l’amélioration de l’efficience du matériel de pulvérisation, de la réduction des quantités de produits phytosanitaires, de la limitation des apports d’azote minéral de synthèse, du maintien des murets, bosquets, terrasses, etc. ainsi que du respect de la séquence morphologique originelle des sols. Et cette liste devrait être élargie d’ici la validation finale, attendue pour la fin du trimestre.

Un dispositif d’adhésion volontaire

Une fois préapprouvées par les services de l’Inao, l’intégration de ces mesures au sein des cahiers des charges pourra s’opérer très vite, sur simple demande des ODG (organismes de défense et de gestion). « Il n’y aura pas besoin d’instruction supplémentaire. Il nous suffira de faire les dernières vérifications administratives pour procéder à l’adoption formelle », souligne Jean-Luc Dairien, président de l’Inao. Selon lui, la véritable force du dispositif repose sur l’adhésion volontaire des professionnels. « La priorité c’est d’avancer dans le bon sens en entraînant un maximum d’acteurs, par conviction plutôt que par obligation », poursuit le président. Une large campagne d’informations devrait d’ailleurs être lancée dès la fin du trimestre à l’égard des ODG. « Il s’agit de leur expliquer les intérêts de la démarche. Nous voulons leur montrer comment faire mais aussi comment valoriser ces MAE », conclut Jean-Luc Dairien.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui