Réussir vigne 23 novembre 2015 à 08h00 | Par Emmanuel Brugvin

Dans les Côtes-du-Rhône, grande union commerciale de caves en gestation

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les Vignerons de Caractère à Vacqueyras (à gauche) et la Sica Cercle des vignerons du Rhône (à droite) adhèrent pour le moment à deux réseaux de commercialisation en grande distribution différents .
Les Vignerons de Caractère à Vacqueyras (à gauche) et la Sica Cercle des vignerons du Rhône (à droite) adhèrent pour le moment à deux réseaux de commercialisation en grande distribution différents . - © E. Brugvin

Par un savant jeu de dominos, les récentes décisions de la cave des coteaux de Visan viennent modifier la stratégie commerciale de plusieurs caves de la vallée du Rhône. Cet été, Pascal Tourniayre, son co-président a décidé, avec son conseil d'administration, de s'unir avec la cave de Rasteau (30 000 hectolitres) et de créer une Sica baptisée Cercle des vignerons du Rhône. La nouvelle entité regroupe les activités transversales des deux coopératives (ressources humaines, qualité, gestion, marketing...) et est dirigée par Antoine Müller de Rasteau.

Une entité de 9,5 millions de cols

Or les deux caves sont liées pour leur commercialisation en grande distribution à deux réseaux différents. Visan adhère à la Sica la Coterie avec Roaix-Séguret, Villedieu, la Courtoise de Saint-Didier mais surtout Balma Venitia à Beaumes-de-Venise (30 000 hl à 36 000 hl) et plus récemment les Vignerons de Caractère à Vacqueyras (25 000 hl à 30 000 hl) liés à VRT jusqu'en 2015. VRT diffuse les produits de ses actionnaires, Rasteau, Mont Redon à Châteauneuf-du-Pape, la cave de Tain ainsi que de nombreux partenaires. Plutôt que de rentrer en conflit, les présidents des caves actionnaires des deux réseaux de commercialisation viennent confier à leurs directeurs respectifs, Antoine Müller (Rasteau), Pascal Duconget (Beaumes et Vacqueyras) et Xavier Gomart (Tain) d'étudier la faisabilité pratique d'un rapprochement entre les structures commerciales grande distribution de VRT et La Coterie, courant ou fin 2016. L'ensemble pèserait 9,5 millions de cols sur le marché de la grande distribution et apporterait une alternative de poids aux grandes maisons de négoce de la vallée du Rhône.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui