Réussir vigne 07 mars 2013 à 10h38 | Par C. Galbrun

Création - Alphonsine et le vin

Le vin semble être une source d'inspiration infinie pour Alphonsine David*, artiste plasticienne. Dessins animés, portrait au verre, dripping : mais toujours avec du vin rouge.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
AUTOPORTRAIT AU VERRE D’ALPHONSINE DAVID,

artiste plasticienne aux multiples facettes,
mais toujours inspirée par le vin rouge.
AUTOPORTRAIT AU VERRE D’ALPHONSINE DAVID, artiste plasticienne aux multiples facettes, mais toujours inspirée par le vin rouge. - © A. David

J’adore le vin, sa matière, sa couleur. Mais quand je travaille avec du vin,

il s’agit forcément de vin rouge. Je suis très attachée à cette couleur. Je ne m’arrête pas

seulement au liquide. J’aime aussi avoir le verre en main. ” Et voilà comment peutêtre

est naît l’idée de faire des “ portraits au verre ”. Un verre à vin vide est placé

devant un visage, jouant le rôle de prisme déformant et une photo est prise. “ Le

visage est alors déformé, une façon de refléter l’effet de l’alcool à l’intérieur de la tête, quand

on en boit trop. J’observe également la façon dont la personne tient le verre. Quelqu’un qui

a l’habitude de boire va avoir du mal à le retourner, contrairement à celui qui ne boit

pas. ” Elle propose ainsi ces portraits lors de happenings tel celui qui sera organisé

au printemps prochain à Paris, par les vignerons du cabernet d’anjou: “ Art’ by

cabernet d’anjou ”. En pensant à la peinture, et toujours avec du vin rouge, l’artiste

a eu l’idée de filmer un verre contenant du vin et qui tourne sur une feuille

blanche, une sorte de dripping à la Pollock. Une oeuvre baptisée: “On s’en jette un? ”.

“ J’ai voulu exprimer le temps qui passe. C’est un peu une horloge vinicole. ”

Elle avoue également avoir trouvé cette inspiration alors qu’elle buvait une

mauvaise bouteille ! Autant donc en renverser le contenu. Il y a aussi ce dessin

animé intitulé “ Appellation d’origine incontrôlée ”. “ C’est un peu un délire éthylique.

On part du vin pour arriver dans l’eau et dans l’eau, on se noie. ” Elle joue aussi avec les

empreintes de vin laissées par le pied d’un verre. “ Ce qui est assez

compliqué à réaliser. Quand je travaille, j’ai toujours dans la tête le résultat que je souhaite

obtenir et quand j’y arrive, je suis émerveillée comme un enfant. Je crois qu’il faudrait que

j’arrête de boire du vin pour qu’il cesse de m’inspirer ! ” Ah! non alors.

CLAUDINE GALBRUN

(1) Pour voir ses oeuvres : www.alphonsinedavid.fr

 


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir vigne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Question du mois

Travailler sans soufre : évidence ou additif incontournable ?

Répondez à la question

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui